Partager:

Ce 22 février, des eurodéputés du Groupe S&D appelaient la Commission européenne à mieux protéger la liberté de la presse et les arts. Ils lançaient cet appel dans le cadre de la rencontre en ligne « Media and Artistic Freedom Under Attack. Europe must act now ! », organisée par le Groupe.

Petra Kammerevert, eurodéputée et porteparole S&D pour la Culture, ainsi que les eurodéputés S&D Domenec Ruiz Devesa, Klara Dobrev et Elena Yoncheva, ont déclaré ceci dans un communiqué commun :

« La liberté artistique et la liberté des médias ne sont pas de vaines paroles. Au contraire, ces libertés sont les pierres angulaires de la santé d’une société et du bon fonctionnement d’une démocratie – avec l’accent sur bon fonctionnement. Ce n’est que lorsque ces deux droits fondamentaux sont chargés de sens et exercés librement que les médias et les arts peuvent remplir leur fonction de contrepoids démocratiques déterminants. Or, nous constatons malheureusement une intensification, au cours de cette année de pandémie, des attaques contre les médias et la presse. Que ce soit ouvertement dans les espaces publics, ou indirectement par des changements structurels et des politiques fiscales, la liberté des médias est menacée dans toute l’Europe. Dans ce contexte, il est urgent que l’Union trouve des moyens efficaces de mieux protéger la presse et les médias indépendants. »

« Nous voulons souligner que ces attaques ne sont pas l’apanage d’une partie quelconque de l’UE. Malheureusement, il s’agit d’un phénomène quasi universel. Cependant, l’intensité des attaques diffère d’un endroit à l’autre. En Hongrie et en Pologne, par exemple, on assiste depuis des années au démantèlement gouvernemental de ces libertés fondamentales. »

« Or, non seulement les médias doivent pouvoir informer sans restrictions, les créateurs et artistes de toute obédience doivent aussi pouvoir exprimer et pratiquer leur art, sans crainte de représailles et sans autocensure anticipatrice.  Ceci s’applique d’autant plus aux formes d’art qui ciblent les gouvernements et leurs actions ! La liberté artistique est une forme de liberté d’expression. En tant que telle, il faut interpréter très largement ses limitations. En conséquence, des expressions artistiques comme la satire méritent une attention particulière. »

« Dans le cadre de plusieurs commissions et dossiers, le Groupe S&D pousse la Commission européenne à aller plus loin dans ce domaine. En commission Libertés civiles (LIBE), nous avons déjà proposé que le budget de 2022 accorde une attention spéciale à la protection des artistes. Il faut lier plus nettement la liberté artistique au mécanisme de défense de l’État de droit. Il est peut-être temps, aussi, d’instituer à l’échelle de l’UE un financement résolu destiné à soutenir les artistes, ainsi que les institutions et la société civile, contraints et mis sous pression par un climat politique. »

« Les faits sont connus, il faut passer à l’action. Dans cette optique, notre événement ‘Media and Artistic Freedom Under Attack’ était un cri d’alarme. À présent, la Commission européenne doit tenir sa promesse et proposer un ‘Plan d’action pour la démocratie’ exhaustif. Elle doit assumer son rôle de gardienne des traités et affirmer clairement l’inviolabilité de la liberté d'expression. Il faut exploiter tous les instruments disponibles pour débarrasser l’Europe de cette pandémie de censure et d’attaques contre les médias et les arts. »

Eurodéputés impliqués

KAMMEREVERT Petra

KAMMEREVERT Petra

Coordinateur
Allemagne
RUIZ DEVESA Domènec

RUIZ DEVESA Domènec

Coordinateur
Espagne
DOBREV Klára

DOBREV Klára

Membre
Hongrie
YONCHEVA Elena

YONCHEVA Elena

Membre
Bulgarie

Contact presse S&D

Chiru Dana

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« La pandémie souligne la nécessité pour l’UE de prévoir plus de voies légales pour l’immigration destinée à remplir des emplois à bas et moyens salaires », déclare le Groupe S&D

Communiqué de presse

« Le premier ministre Janša doit rendre des comptes au sujet des attaques contre la liberté des médias en Slovénie », déclare le Groupe S&D

Communiqué de presse

« Il est temps d’agir ! La Commission doit appliquer sans plus attendre la conditionnalité liée à l’État de droit», déclarent les S&D