Partager:

Le Groupe S&D a critiqué l’exploitation des attentats terroristes par les groupes de droite au Parlement européen à des fins partisanes. Le Groupe a réitéré son soutien à l’adoption du PNR, mais dans le cadre du paquet relatif à la protection des données, comme convenu.

Birgit Sippel, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D à la commission Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures, a ajouté ceci :

« Nous assistons une fois de plus à la tentative des groupes de droite au PE de faire de la politique politicienne sur des sujets importants. Or, notre position en matière de PNR n’a pas changé. Il sera voté en même temps que le paquet relatif à la protection des données, dès que les deux textes seront prêts. En effet, cela n’a pas de sens de voter au sujet du PNR, qui implique la collecte de grandes quantités de données personnelles, avant de disposer d’un cadre légal clair et complet pour régir leur enregistrement, leur exploitation et leur gestion. »

« Si le PNR peut contribuer à la lutte antiterroriste, il est profondément irresponsable de le présenter comme une panacée. Par contre, ce qui est apparu clairement, ces derniers mois, c'est l'urgence d'une amélioration de la collaboration entre polices nationales. Voilà pourquoi le paquet relatif à la protection des données, et en particulier la directive touchant à la police, est tellement importante. Il est essentiel de disposer de règles précises sur l’enregistrement et le partage des données, si nous voulons renforcer la collaboration indispensable à la défense de la sécurité des citoyens européens. Si nous voulons réellement nous attaquer à la menace terroriste, nous avons besoin de tous les outils appropriés. »

Eurodéputés impliqués

SIPPEL Birgit

SIPPEL Birgit

Coordinateur
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Le train de mesures relatif à la mobilité a enfin vu le jour, pour rendre le secteur du transport plus humain, plus équitable et plus sûr », déclarent les S&D

Communiqué de presse

« Dans les recours collectifs, les droits des passagers doivent primer sur les intérêts de l’industrie », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Pour les S&D, l’UE doit donner un coup de fouet à la relance des secteurs du tourisme et du transport