Publié:
Partager:

Les Socialistes & Démocrates au Parlement européen appellent la Commission et les États membres à inclure les pays des Balkans occidentaux dans les mesures d'endiguement de la propagation du coronavirus en Europe. L’UE doit leur permettre de réaffecter à la lutte contre la crise du coronavirus des fonds prévus dans le cadre de la préadhésion (IAP – instrument d’aide de préadhésion) ; de mobiliser les marges d’autres instruments de financement de l'action extérieure ; et de s’approvisionner auprès des États membres en équipements médicaux, comme les masques et ventilateurs.

Kati Piri, eurodéputée et viceprésidente S&D chargée des affaires étrangères, a déclaré ceci :

« Comme partout en Europe, le nombre de cas de coronavirus confirmés continue à augmenter également dans les pays des Balkans occidentaux. Nous sommes tous dans le même bateau. Car le virus ignore les frontières et les nationalités. Pour le combattre efficacement, nous ne pouvons pas oublier les pays du centre de l'Europe. »

« En conséquence, les Socialistes & Démocrates exhortent la Commission européenne et les États membres à intégrer les pays des Balkans occidentaux à la réponse européenne commune, ainsi qu’aux mesures de prévention et de lutte contre les effets de l’épidémie. »

Tonino Picula, eurodéputé et coordinateur S&D en commission Affaires étrangères, rapporteur du PE pour l’élargissement aux Balkans occidentaux, a ajouté ce qui suit :

« Nous ne pouvons pas laisser les pays des Balkans occidentaux se débrouiller seuls face à l’extraordinaire crise humaine et économique provoquée par le coronavirus. La première preuve de solidarité consisterait à les aider à mieux équiper leurs systèmes de santé, afin de contenir et traiter la maladie. En effet, ces systèmes souffrent souvent d’un sous-financement considérable et d'un manque de professionnels – qui ont émigré. En conséquence, il faut exclure les Balkans occidentaux du nouveau ‘système d’autorisation d’exportation d’équipements de protection’, applicable aux pays tiers. Il faut leur permettre de s’approvisionner sur le marché de l’UE en équipements médicaux vitaux, comme les masques. »

« De même, il faut gérer avec flexibilité les fonds de l’IAP, afin de mettre de l’argent à la disposition de la lutte contre le coronavirus. À l’instar des États membres, il faut permettre aux pays des Balkans occidentaux de réaffecter les fonds européens non utilisés à l’achat de tests ou d'équipements médicaux de protection – ou à la prise de toute autre mesure d'atténuation des effets de l'épidémie de coronavirus. »

Cependant et en dépit de ces circonstances extraordinaires, il faut maintenir le rythme accéléré imprimé cette année au processus d'élargissement par la nouvelle méthodologie d’adhésion. Dans cet esprit, nous saluons le feu vert donné lundi par le parlement néerlandais. En conséquence, nous appelons l’UE à lancer aussi vite que possible les négociations avec l'Albanie et la Macédoine du Nord. »

Eurodéputés impliqués

PIRI Kati

Vice-président/e
Pays-Bas

PICULA Tonino

Coordinateur
Croatie

Contact presse S&D

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Si le Royaume-Uni veut réellement un accord, des progrès significatifs doivent être réalisés la semaine prochaine », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Le COVID-19 ne peut être un prétexte pour jeter aux orties le mode d’emploi de la démocratie et des droits fondamentaux

Communiqué de presse

A la veille de la conférence des donateurs, le Groupe S&D appelle à la solidarité avec les réfugiés vénézuéliens et à la fin des sanctions