Partager:

Ce 13 octobre, le bureau des Socialistes & Démocrates et les chefs des délégations S&D nationales au Parlement européen tenaient une réunion virtuelle avec les députés nationaux de la famille socialiste et démocrate européenne. Ils ont abordé les négociations en cours concernant le prochain cadre financier pluriannuel (CFP).

Les 20 députés nationaux en question, les ténors du Groupe S&D et le commissaire européen à l’Économie, Paolo Gentiloni, ont non seulement discuté des négociations en cours avec le Conseil concernant l’approbation du prochain budget septennal de l’Union, mais aussi de la création de nouvelles ressources propres pour assurer un revenu direct aux programmes de l’UE.

Iratxe Garcia, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Il semblerait possible de débloquer les négociations difficiles entre le Parlement et le Conseil. Le Conseil doit entendre les demandes du Parlement sur deux sujets capitaux : la détermination d’un budget qui permette la réalisation du programme de travail ambitieux prévu par la Commission, et l’instauration d’un mécanisme effectif, clair et précis de défense de l’État de droit. »

« Nous voulons tous le meilleur accord pour les citoyens. Et le rôle de l’UE est complémentaire à celui des administrations locales, régionales et nationales. Cette gouvernance multi-niveaux signifie que nous devons tous assumer nos responsabilités. Nous devons instaurer toutes les politiques et ressources nécessaires pour renforcer nos systèmes de santé nationaux et pour amortir les conséquences socio-économiques de la pandémie de COVID-19. Et nous devons réaliser les investissements accordés à une relance durable sur le long terme. »

« Pour y arriver, nous comptons sur vous. Les parlements nationaux vont jouer un rôle décisif dans l’adoption d’une partie de ce train de mesures, à savoir la ratification du Fonds de relance et du financement au moyen de nouvelles ressources propres. À elle seule, une taxe sur les transactions financières pourrait rapporter jusqu’à 3,5 milliards d’euros par an. Cet argent pourrait être utilisé par l’Union sans imposer un fardeau supplémentaire aux budgets nationaux. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Nous appelons le Conseil à adopter d’urgence le budget – tous les Européens (Hongrois et Polonais compris) ont besoin du train de mesures pour la relance », déclare Iratxe García

Communiqué de presse

Le budget 2021 de l’UE est la première occasion d’afficher notre solidarité avec les citoyens en temps de crise – et au-delà

Communiqué de presse

Nous avons réussi ! Les Socialistes & Démocrates engrangent le prochain budget septennal de l’UE