Partager:

Udo Bullmann, eurodéputé et porteparole S&D en commission Développement, a déclaré ceci :

« Voilà un vrai progrès ! L’allègement immédiat du service de la dette des 25 pays les plus pauvres et vulnérables parmi les membres du Fonds monétaire international, constitue un exemple précis de solidarité concrète et rapide. Prise dans le cadre du Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes (CCRT) du FMI, la décision du conseil d’administration de cette institution permet aux pays concernés de concentrer à présent leurs ressources financières limitées sur la riposte à la pandémie de COVID-19. »

« Il s’agit d’un premier exemple international remarquable, qui appelle d'autres initiatives similaires. Dans cet esprit, nous demandons aux dirigeants du G20 de s’inspirer de cet exemple pour permettre aux pays moins bien lotis non seulement de mieux lutter contre la propagation du virus, mais aussi de mieux faire face aux inévitables conséquences économiques et sociales de cette crise. »

Note aux rédacteurs :

Les premiers pays concernés par l’allègement du service de la dette sont l’Afghanistan, le Bénin, le Burkina Faso, la République centrafricaine, le Tchad, les Comores, la République démocratique du Congo, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, Haïti, le Libéria, Madagascar, le Malawi, le Mali, le Mozambique, le Népal, le Niger, le Rwanda, Sao-Tomé-Et-Principe, la Sierra Leone, les Îles Salomon, le Tadjikistan, le Togo et le Yémen.

 

Le Fonds fiduciaire d’assistance et de riposte aux catastrophes du FMI (CCRT) a été créé pour lutter contre l’épidémie d’Ebola qui a touché l’Afrique occidentale en 2015. Il a été réorienté vers l’aide à la lutte contre le COVID-19.

Eurodéputés impliqués

BULLMANN Udo

BULLMANN Udo

Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

Bernas Jan

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Les S&D rejettent l’ajustement du MiFID, une dérégulation néfaste des marchés alors qu’il faudrait soutenir les PME

Communiqué de presse

Les S&D disent NON à la régression nationale égocentrée sur la vaccination – seule l’approche européenne permet d’aller de l’avant

Communiqué de presse

« Facilité pour la reprise et la résilience : fait ! – L’échec n’était pas envisageable », déclarent les S&D