Publié:
Partager:

Du 2 au 13 décembre prochains se tiendra à Madrid la prochaine et cruciale Conférence de l’ONU sur le climat (COP25). En prévision de cet événement, le Groupe S&D a bataillé résolument pour pousser le Parlement européen à déclarer l’état d’urgence climatique. Cette décision constitue une incitation capitale pour l’UE et ses États membres à prêcher par l’exemple lors des négociations climatiques internationales, et à s’afficher unis face à l’état d’urgence climatique actuel. Cela est d’autant plus important dans le contexte de la décision honteuse de Donald Trump de retirer les USA de l’Accord de Paris.

L’immense mobilisation mondiale de ces derniers mois témoigne d’une prise de conscience publique forte et profonde. Les gens se sentent personnellement concernés par l’état d’urgence climatique et par la nécessité de mettre en œuvre des mesures concrètes d’inversion du réchauffement mondial. Nous autres Socialistes & Démocrates avons été aux avant-postes de cette bataille, et nous avons fait entendre notre voix avec force. Nous ne cesserons pas de lutter contre tous ceux qui, à l’intérieur et l’extérieur du Parlement européen, nient cette urgence ou préfèrent la stratégie de l’autruche, pour des raisons politiciennes infantiles.

Iratxe Garcia Pérez, présidente du Groupe S&D, a commenté cette décision :

« La lutte contre le réchauffement climatique n’est plus une option mais une obligation. Il n’y a plus de temps à perdre, car notre planète est en danger. En effet, les scientifiques nous disent qu’il y a urgence parce que le changement climatique a déjà des effets négatifs, non seulement sur la biodiversité, mais aussi sur l’humanité. »

« Pour corriger la tendance, éviter les événements météorologiques extrêmes, la désertification, la hausse du niveau des mers et des océans, la perte de biodiversité, il faut agir maintenant. Nous savons qu’il y a déjà des millions de réfugiés climatiques, et que ce sont les pauvres qui souffrent le plus de l’état d’urgence climatique. Si nous n’agissons pas, le nombre de personnes luttant pour l’eau et la nourriture ne fera qu’augmenter. »

« J’espère que les dirigeants mondiaux, réunis à Madrid la semaine prochain à l’occasion de la COP25, entendront l’appel lancé aujourd’hui par le Parlement européen. »

Miriam Dalli, eurodéputée et viceprésidente S&D chargée du Green New Deal, a ajouté ce qui suit :

« Nous sommes heureux que les efforts persistants du Groupe S&D aient amené le Parlement européen à déclarer l’état d’urgence climatique. »

« Le réchauffement mondial est un fait et une urgence. La fonte des glaciers et l’élévation du niveau des mers sont des faits et des urgences. Les feux de forêts fréquents, les longues périodes de sécheresse et l’intensité croissante des tempêtes tropicales sont des faits et des urgences. »

« Avec cette résolution, le Parlement européen se place aux avant-postes de la lutte contre le changement climatique. Ce texte envoie un signal puissant aux dirigeants européens et mondiaux en vue de la COP25. Il s’agit de les pousser à prendre d’urgence les mesures concrètes requises pour lutter contre cette menace et la contenir, avant qu’il ne soit trop tard. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne

DALLI Miriam

Head of delegation
Vice-président/e
Malte

Contact presse S&D

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Nous avons besoin d’argent frais et de mesures sociales pour assurer une transition juste », déclare Iratxe García

Communiqué de presse

« Pas d’abeilles, pas de nourriture, pas de vie ! La Commission doit prendre des mesures immédiates pour réduire l’usage des pesticides et sauver les pollinisateurs », déclarent les S&D

Communiqué de presse

À travers l’accord sur la taxonomie, les S&D mettent la finance au service des gens et de la planète