Partager:

L’Europe est confrontée à une deuxième vague de pandémie de COVID-19. Dans ce contexte, un programme Santé idoine et ambitieux était soumis ce 13 octobre au vote de la commission Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire du Parlement européen. Il s’agit du programme UE pour la Santé pour la période 2021-2027, adossé à un financement de 9,4 milliards d'euros.  Aux yeux des Socialistes & Démocrates, il s’agit d’une étape importante vers la réalisation de cette Union européenne de la Santé qu’ils avaient proposée dès le mois de mai en réponse au COVID-19.

Doté d’un budget de 9,4 milliards d’euros, selon la proposition des eurodéputés (et non des 1,7 milliards proposés par le Conseil européen), le programme UE pour la Santé donnerait renforcerait considérablement l’état de préparation de l’UE aux menaces sanitaires transfrontalières majeures. Cela renforcerait la capacité des systèmes de soins de santé européens à faire face aux épidémies et aux défis à long terme. Cela contribuerait également à réduire les inégalités sanitaires et à assurer l’universalité de l'accès aux soins de santé.

Sara Cerdas, eurodéputée et rapporteuse fictive S&D pour le programme UE pour la Santé, a déclaré ceci :

« Le programme UE pour la Santé est le programme Santé le plus ambitieux de l’histoire de l’Union. Il s’agit d’apporter à l’ensemble des citoyens de l’UE une valeur ajoutée, par la promotion de la santé, la prévention des maladies et l’investissement dans des actions de santé publique. Des données indiquent que ces interventions génèrent un retour de 14 euros par euro investi. Parallèlement, il faut mettre en place un cadre européen de lutte contre les maladies non contagieuses, améliorer l’état de préparation aux futures crises sanitaires, et soutenir la recherche et le développement au sein de l’UE. »

« Voilà pourquoi nous ne pouvons pas accepter les coupes proposées par le Conseil européen. La pandémie de COVID-19 a révélé de nombreuses inégalités sanitaires et lacunes de nos systèmes de santé, qu’il s’agit de combler. Si nous n’étions pas préparés cette année à affronter une telle crise, les citoyens ne nous pardonneront pas l’impréparation de nos systèmes de santé pour les crises à venir.  En conséquence, l’UE a besoin d'un programme pour la Santé ambitieux. Celui-ci doit garantir l’universalité effective des soins de santé en Europe, parce que tout le monde a un droit fondamental à la santé. »

Jytte Guteland, eurodéputée et porteparole S&D en commission Environnement, a ajouté ce qui suit :

« Je suis fière que le programme UE pour la Santé contribuera à la mise en œuvre de cette Union européenne de la Santé, proposée par mon Groupe en riposte au COVID-19. Il s’agit, entre autre, de créer un espace européen des données de santé, de mettre en place des tests de résistance des systèmes de santé nationaux, et d’établir un mécanisme européen de riposte sanitaire.  Ces mesures sont importantes pour renforcer la manière dont l’Europe protège la santé de ses citoyens. »

« Le droit à la santé physique et mentale est un droit humain fondamental. Toute personne, sans distinction aucune, a droit à accéder à des soins de santé modernes et exhaustifs. Pour nous Socialistes & Démocrates, il est fondamental que tous les citoyens puissent accéder à des soins de santé de grande qualité et abordables, en Europe. Dans cette optique, le programme UE pour la Santé est un jalon sur la voie de la création d’une Union européenne de la Santé. Le Groupe S&D continuera à se battre pour que l’UE prenne les bonnes décisions. »

Note aux rédacteurs :

Le vote définitif pour déterminer la position de la commission ENVI en la matière aura lieu ce mercredi 14 octobre. Ensuite, le dossier passera en plénière, puis fera l’objet de négociations interinstitutionnelles.

Documents concernés

A European Health Union

Eurodéputés impliqués

GUTELAND Jytte

GUTELAND Jytte

Coordinateur
Suède
CERDAS Sara

CERDAS Sara

Membre
Portugal

Contact presse S&D

Czerny-grimm Inga

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Interdiction de l’obsolescence prématurée des produits, indication obligatoire de la durabilité et de la réparabilité : les S&D luttent pour un marché unique durable ambitieux

Communiqué de presse

« Le nouveau train de mesures de la Commission va dans le sens de l’Union européenne de la Santé que nous appelons de nos vœux », déclarent les S&D

Communiqué de presse

« Même en temps de crise, il ne peut y avoir de marchandages en matière de démocratie et d’État de droit », déclare le Groupe S&D