Publié:
Partager:

Le monde s’approche rapidement d’un point critique. Le temps est compté. A la veille de la prochaine conférence de l’ONU sur le changement climatique (COP25) prévue à Madrid, le Parlement européen doit déclarer l’état d’urgence climatique. Il faut mettre la pression sur les États membres et la Commission européenne, qui doivent prendre ensemble des initiatives concrètes pour inverser le réchauffement climatique.

Miriam Dalli, viceprésidente S&D responsable du Green New Deal, a déclaré ceci :

« Les Socialistes & Démocrates combattront sans répit pour faire aboutir cette cause. La COP25 marquera un tournant décisif dans la lutte contre le changement climatique. Alors que le président US Donald Trump lance officiellement le processus de retrait de son pays de l’Accord de Paris, les citoyens d’Europe et du reste du monde se tournent en conséquence vers l’UE pour montrer la voie en la matière. »

« Hier, la commission Environnement du PE votait une résolution concernant la COP25. Dans la foulée, le Groupe S&D déposera un amendement qui exhorte le Parlement européen à déclarer l’état d’urgence climatique. L’UE doit agir en tant que telle. Elle doit donner l’exemple dans les négociations climatiques internationales en proposant des actions et des mesures concrètes. »

« Dans la résolution relative à la COP25, le Groupe S&D demandait que l’UE élève à 55 % son objectif global de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030, par rapport aux niveaux de 1990. Il s’agit d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. »

Jytte Guteland, eurodéputée et coordinatrice S&D en commission Environnement, a ajouté ce qui suit :

« Avec le vote d’hier, le Parlement européen franchit une étape importante pour aller à la COP25 de Madrid doté d’un mandat progressiste et fort. En effet, des citoyens du monde entier demandent des mesures de réduction des émissions climatiques. Nous partageons leur sens de l’urgence, et nous nous battons pour que l’UE prenne des mesures immédiates plus fortes, destinées à mitiger la crise climatique. Nous savons que le rôle du Parlement européen dans les COP est important pour pousser les parties à réaliser des accords ambitieux. »

« L’UE dispose des moyens économiques et a la responsabilité de donner l’exemple dans ce processus mondial. La première étape consiste à affûter nos objectifs climatiques pour 2030. En alignant nos émissions sur l'Accord de Paris, nous montrerons au reste du monde que le New Deal Vert n’est pas seulement possible, mais qu’il présente un énorme potentiel pour la société. » 

Mohammed Chahim, rapporteur S&D pour la résolution concernant la COP25, a précisé les points suivants :

« L’urgence climatique est réelle : nous devons donc être ambitieux et agir en conséquence. Les Européens n’ont pas besoin de nouvelles paroles de la part des politiciens. Ils ont besoin de plans concrets pour faire en sorte que cette transition ne laisse personne sur le carreau. Il est crucial que tous les secteurs contribuent équitablement à la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris. Dans cet esprit, il est capital de transformer également les secteurs maritime, aéronautique et agricole. »

Eurodéputés impliqués

DALLI Miriam

Head of delegation
Vice-président/e
Malte

GUTELAND Jytte

Coordinateur
Suède

CHAHIM Mohammed

Membre
Pays-Bas

Contact presse S&D

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

À la veille du congrès du SPD à Berlin, Iratxe García Pérez et des eurodéputés S&D participeront à la Conférence internationale SPD – PSE

Communiqué de presse

« Le Parlement européen déclare l’état d’urgence climatique – prochaine étape : à la COP25, l’UE doit prendre la tête de la lutte contre le changement climatique », affirment les S&D

Communiqué de presse

Pour les S&D, les dirigeants européens et mondiaux ne peuvent plus fermer les yeux à la prochaine COP25 – l’état d’urgence climatique nécessite la solidarité et des actions concrètes