Publié:
Partager:

Ce 19 avril, le Parlement européen soutenait de nouvelles mesures contre le blanchiment et pour la déstabilisation du financement des groupes terroristes et du crime organisé.

 

Ana Gomes et Peter Simon, eurodéputés S&D responsables pour le Groupe S&D de la révision de la directive anti blanchiment, ont déclaré ceci :

« Nous ne pouvons gagner la lutte contre les groupes terroristes et le crime organisé que si nous gagnons la lutte pour la transparence financière. En effet et comme nous l’ont appris les Panama Papers, les célébrités et les multinationales ne sont pas les seuls à exploiter les côtés obscurs du système financier mondial pour cacher leur argent. Les criminels et les organisations terroristes utilisent également des sociétés fictives, des fiducies et des paradis fiscaux pour camoufler des transactions illégales en activités économiques prétendument légitimes. Dans ce contexte, l’UE a besoin de règles beaucoup plus sévères en matière de transparence financière, pour démasquer ce type de comportement criminel. »

« Ces nouvelles règles s’appliqueront à l’ensemble des institutions et intermédiaires financiers. Elles compliqueront considérablement la tâche des criminels qui tentent de blanchir leurs gains illégaux. Dans cette optique, le Groupe S&D s’est battu vigoureusement pour améliorer nettement l’accès aux informations concernant les propriétés effectives des entreprises et fiducies. En effet, pour démasquer les affaires illégales, il est essentiel d’exposer au plein jour les bénéficiaires réels des transactions financières. »

« Par ailleurs, les activités criminelles réussissent encore trop souvent à se faufiler entre les failles des différentes compétences judiciaires. Ces propositions contribueront à régler ce problème, en renforçant les pouvoirs des cellules de renseignement financier de l’UE et en rendant leur coopération plus efficace. De plus, nous avons aussi assuré l’amélioration des contrôles sur les pays tiers reconnus comme présentant des risques. »

« En résumé, le fait de couper les flux financiers qui alimentent les groupes terroristes et le crime organisé constitue une des manières les plus efficaces de perturber leurs activités. Ces propositions nous font accomplir un grand pas vers la réalisation de cet objectif. »

Étiquettes:
  • Panama Papers
  • tax

Contact presse S&D

HÉLIN-VILLES Solange
Head of Unit
France
BERNAS, Jan
Political Advisor
Italie

Sur le même suje

Communiqué de presse

Le Groupe S&D a obtenu l’obligation pour l’industrie financière de pratiquer la transparence sur la durabilité des investissements

Communiqué de presse

« Pas de traitement de faveur pour les eurodéputés soupçonnés de fraude, comme le souhaite l’alliance PPE-CRE-ENF : qui n’a rien à cacher, n’a rien à craindre » , déclarent les S&D

Communiqué de presse

Les S&D obtiennent le renforcement de la surveillance du secteur financier et de la protection des consommateurs à l’échelle européenne