Partager:

Ce 11 septembre, la plénière du Parlement européen adoptait le rapport « Gestion transparente et responsable des ressources naturelles dans les pays en développement : le cas des forêts ».

Dans la foulée, les eurodéputés S&D Linda McAvan, présidente de la commission Développement, Marie Arena, rapporteuse S&D en commission Commerce international et Seb Dance, rapporteur S&D fictif en commission Développement, soulignaient ce qui suit dans une déclaration commune :

« Les groupes PPE et CRE parlent toujours du lien entre les entreprises et le développement. Toutefois, lorsqu’il s’agit de voter pour faire en sorte que la sylviculture bénéficie aux communautés sylvestres, les masques tombent. En effet, le vote d’aujourd’hui était une excellente occasion, au niveau européen, pour demander des sauvegardes pour les populations indigènes et les communautés sylvestres des pays en développement. Il s’agissait de veiller à ce que le bois ne devienne pas le prochain ‘diamant des zones de conflit’. Les S&D sont fiers d’avoir voté en faveur de ces mesures et de les avoir obtenues. »

« En effet, la politique commerciale peut et doit être un outil puissant de promotion de l’exploitation durable des ressources naturelles. À cet effet, elle doit mettre en place des cadres réglementaires contraignants, qui obligent les entreprises à respecter des engagements environnementaux. En tentant de supprimer toute référence à ce type de mesures contraignantes, les conservateurs ont clairement montré que leur seul but était de placer les intérêts privés avant l’environnement et les droits de l'homme. »

« En conséquence, il est regrettable que le PPE et le CRE aient choisi d’ignorer le rôle que l’Europe peut jouer dans la sauvegarde des droits de l'homme. Au lieu de cela, ils ont tenté d’affaiblir les exigences de transparence et de durabilité de ce rapport. Par ailleurs, nous sommes très heureux qu’une coalition progressiste ait montré la voie en envoyant un message fort : la durabilité, le commerce et le développement ne s’excluent pas mutuellement. »

Eurodéputés impliqués

ARENA Marie

ARENA Marie

Membre
Belgique

Contact presse S&D

 BERNAS, Jan

BERNAS, Jan

Political Advisor
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Le temps presse pour les ODD : il reste 10 ans pour réaliser le développement durable », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Suite à la démission de Hogan, les S&D incitent le gouvernement irlandais à présenter une femme à ce poste

Communiqué de presse

Pour les S&D, le COVID-19 ne peut justifier le report des Objectifs du développement durable – l’UE et l’ONU doivent agir maintenant