Partager:

Les eurodéputés S&D saluent le consensus auquel ont abouti, cette semaine, le commissaire au Commerce de l’UE, Phil Hogan, et la ministre mexicaine de l’Économie, Graciela Márquez Colín, au sujet du nouvel accord commercial entre les deux partenaires.

Le Groupe S&D va évidemment étudier soigneusement le texte définitif. Il peut toutefois déjà affirmer qu’il s’agira d’un des principaux accords commerciaux progressistes jamais ratifié par l’Union européenne. L’accord comprend en effet des dispositions visant à maintenir la réalisation de l'accord climatique de Paris, à simplifier les procédures douanières, à assurer le respect des droits humains, et à lutter contre la corruption en empêchant les pots de vin et le blanchiment d’argent.

Ce consensus marque la fin des négociations politiques relatives aux aspects commerciaux. Une fois terminé le contrôle juridique de l’accord, le Conseil de l’UE et le Parlement européen le signeront et il entrera en vigueur.

Inmaculada Rodríguez-Piñero, eurodéputée S&D membre de la commission Commerce du Parlement européen, a déclaré ceci :

« C’est la première fois qu’un accord commercial intègre des dispositions consacrées à la lutte contre la corruption, les pots de vin et le blanchiment d’argent. De plus, le texte détaille non seulement la nature des biens et services échangés, mais aussi les conditions de leur production. Pour cette raison, il s’agit de l’accord le plus avancé de tous les accords négociés jusqu’à présent. »

« Le chapitre consacré au développement durable inclut l’engagement des deux parties à appliquer l’Accord de Paris sur le changement climatique. En conséquence, je loue les efforts déployés tant par les autorités mexicaines que par la Commission européenne pour poursuivre ces négociations en ces temps de pandémie et de grave crise, et pour avoir réalisé un accord fondé sur le commerce équitable. »

Massimiliano Smeriglio, eurodéputé S&D et président de la commission parlementaire mixte UE-Mexique, a ajouté ce qui suit :

« Il s’agit d’un événement historique pour les relations entre l’Europe et l’Amérique latine en général, et en particulier en ce qui concerne la protection des investissements. Le Mexique est en effet le principal partenaire commercial de l’UE dans la région. »

« Pour ce qui concerne l’accord en général, je suis très heureux des immenses progrès réalisés sur des sujets comme la protection des droits humains, la coopération politique et la coopération au développement. Ces sujets sont particulièrement importants durant cette période où nous devons nous reposer plus que jamais sur le multilatéralisme et la coopération entre les peuples. J'attends avec impatience l'achèvement officiel de l'accord, afin de célébrer ensemble ce résultat important. »

Note aux rédacteurs :

La présidente du Groupe S&D Iratxe García a effectué fin février une mission au Mexique. Elle a pu pointer l’importance de l’accord global UE-Mexique lors de sa rencontre avec Graciela Márquez Colín. Elle a également rencontré d’autres ministres, ainsi que des représentants de la société civile. Elle a abordé, avec eux, le renforcement du multilatéralisme et la manière dont la modernisation de l’accord contribuerait aux efforts du gouvernement mexicain pour améliorer les droits humains, lutter contre la corruption, faciliter le développement socio-économique et la durabilité environnementale.

Pour plus d’informations, cliquer ici.

Eurodéputés impliqués

RODRÍGUEZ-PIÑERO Inma

RODRÍGUEZ-PIÑERO Inma

Membre
Espagne
SMERIGLIO Massimiliano

SMERIGLIO Massimiliano

Membre
Italie

Contact presse S&D

Chiru Dana

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Dombrovskis est apte pour la fonction – à présent nous attendons une avancée concrète vers le commerce équitable et durable », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Suite à la démission de Hogan, les S&D incitent le gouvernement irlandais à présenter une femme à ce poste

Communiqué de presse

« Le Royaume-Uni doit tenir ses promesses », déclare le Groupe S&D