Publié:
Partager:

Ce 18 décembre, les eurodéputés S&D votaient en faveur d’une résolution concernant l’État de droit à Malte. Ce texte faisait suite aux développements intervenus récemment au sujet de l’assassinat de Daphne Caruana Galizia, ainsi qu’à la visite à Malte d’une délégation d’eurodéputés de la commission Justice et Affaires intérieures.

Claude Moraes, viceprésident du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Le vote d’aujourd’hui intervient dans la foulée d’une mission d’établissement des faits effectuée en décembre, à Malte, par une délégation du PE, au sujet de la situation de l’État de droit.  Après des rencontres avec les autorités maltaises et Europol, nous avons constaté que les enquêtes sur l’assassinat de Daphne Caruana Galizia avaient connu des avancées significatives. Toutefois, des enquêtes indépendantes sont encore en cours. Il faut laisser les autorités maltaises poursuivre leur travail, afin que la vérité se fasse jour et que les responsables soient traduits en justice. »

« Le fait est que, lorsqu’il s’agit de faire respecter l’État de droit dans l’UE, celle-ci ne dispose d’aucun outil effectif pour intervenir de manière indépendante et équitable dans tous ses États membres. Or, nous sommes confrontés à des violations de la démocratie, de l’État de droit et des droits fondamentaux dans plusieurs États membres. En conséquence, un mécanisme européen est plus indispensable que jamais. »

Birgit Sippel, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D en commission LIBE, a ajouté ce qui suit :

« L’assassinat de Daphne Caruana Galizia nous a tous profondément choqués. Il ne fait aucun doute que tous les coupables et complices doivent être traduits en justice.  À cet effet, il est impératif que les enquêtes se poursuivent avec le soutien d'Europol, et que le cas soit résolu de manière satisfaisante. Par ailleurs, la nécessité de poursuivre les réformes judiciaires et constitutionnelles à Malte est incontournable. Cela doit se faire avec le soutien de la Commission de Venise, et en dialogue étroit avec la Commission européenne. Dans cette optique, nous saluons les mesures prises par le gouvernement et le parlement maltais. S’ils avancent dans la bonne direction, il reste toutefois du pain sur la planche. »

« Le vote d’aujourd’hui témoigne de l’actualité des appels répétés que nous avons lancés à la Commission. Celle-ci doit instaurer un mécanisme européen fort, global et permanent de surveillance de l’État de droit, dans l’ensemble des pays de l’UE, faisant appel à des experts indépendants. Nous espérons que la nouvelle Commission entende enfin ces appels et propose une législation en la matière. »

« Où qu’ait lieu une violation de la loi et quel que soit le parti au pouvoir, nous partageons la responsabilité de faire en sorte que les populations retrouvent leur confiance et leur foi dans la démocratie et l’État de droit. »

Eurodéputés impliqués

SIPPEL Birgit

SIPPEL Birgit

Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

Macphee Ewan

MACPHEE Ewan

Press Officer
Royaume-Uni

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Le Royaume-Uni choisit de jouer la montre, nous restons sur notre position

Communiqué de presse

Les ripostes frontalières au COVID-19 étaient confuses et discriminantes

Communiqué de presse

« Le Royaume-Uni doit tenir ses promesses », déclare le Groupe S&D