Publié:
Partager:

Le Groupe S&D salue l’adoption, en plénière de ce 27 mars et à une large majorité, du rapport concernant le Fonds européen de développement régional et le Fonds de cohésion (FEDER-FC). Cette mesure vitale est destinée à amplifier le rôle crucial du FEDER-FC. Principal outil européen d’investissement public, celui-ci représente un quart des dépenses totales du cadre financier pluriannuel du prochain septennat 2021-2027.

L’objectif du Fonds européen de développement régional et du Fonds de cohésion consiste à créer un million d’emplois – à l’instar de ce qui a été réalisé durant la période 2007-2013. Plus largement, il s’agit d’élever le niveau des 274 régions européennes dans des domaines comme l’innovation, les actions pour le climat, le transport et les questions sociales.

Le Groupe S&D a toujours été aux avant-postes du combat pour un programme d’investissement équitable, juste et durable, capable de répondre aux défis sociétaux à venir. Nous sommes fiers d’avoir augmenté la souplesse de ces Fonds, dans le cadre du Pacte de stabilité et de croissance pour les investissements publics.

Andrea Cozzolino, eurodéputé S&D et rapporteur pour les Fonds européen de développement régional et Fonds de cohésion, a déclaré ceci :

« En déplaçant le point focal du national vers le régional, nous avons permis au Fonds européen de développement régional et au Fonds de cohésion de gagner en souplesse. Nous avons quasiment doublé les investissements dans les villes et leur développement urbain durable, passé de 6 % à 10 %. Pour la première fois, nous avons pu allouer un minimum de 5 % aux petits villages et petites régions rurales, durement touchées par la crise. La clause d’investissement offre une souplesse supplémentaire sur le plan national, en permettant de soutenir des domaines clés, dans l’intérêt des citoyens. Il s’agit d’un énorme succès pour la création d’emploi et pour la croissance durable des régions européennes. »

Constanze Krehl, eurodéputés et porteparole du Groupe S&D pour le développement régional, a ajouté ce qui suit :

« À travers le plus grand des instruments d’investissement européens, nous avons défini les priorités de l’UE pour la prochaine décennie, et nous avons fait en sorte que chaque région bénéficie de projets sociaux, d’innovation et d’une amélioration de son infrastructure. Je suis optimiste sur notre capacité à créer un million d’emplois supplémentaires en Europe, à l’instar de ce que nous avons fait durant la période précédente. Cependant, je suis déçue par les groupes de droite, qui n’avaient pas l’ambition de soutenir les efforts de mitigation du changement climatique. Ils n’ont pas pris conscience du fait que les investissements dans les aéroports et les carburants fossiles n’ont plus leur place dans le cadre d’un avenir durable. »

Eurodéputés impliqués

KREHL Constanze Angela
Coordinateur
Allemagne
COZZOLINO Andrea
Membre
Italie

Contact presse S&D

BERNAS Jan
Press Officer
Italie

Sur le même suje

Communiqué de presse

« Pas de traitement de faveur pour les eurodéputés soupçonnés de fraude, comme le souhaite l’alliance PPE-CRE-ENF : qui n’a rien à cacher, n’a rien à craindre » , déclarent les S&D

Communiqué de presse

Ce 16 avril, les S&D ont amené le Parlement européen à définir sa position sur un nouvel outil de réduction des risques financiers en Europe

Communiqué de presse

Les S&D saluent l’engagement pris par le Conseil de placer les ODD au centre de l’UE