Publié:
Partager:

Ce 10 septembre, Ursula von der Leyen annonçait la distribution des portefeuilles entre les commissaires désignés, ainsi que l’organisation de la prochaine Commission européenne. Avec 10 des 27 commissaires issus de leurs rangs, les sociaux-démocrates disposent de plus de postes que les autres familles politiques et constituent la force motrice de la Commission.

 

Iratxe García, présidente du Groupe S&D au Parlement européen, a déclaré ceci :

« L’Union européenne doit de toute urgence être réformée en profondeur. Dans cette perspective, le fait que les sociaux-démocrates pèseront le plus lourd dans le nouveau collège des commissaires est une excellente nouvelle. De plus, la pression que nous avons exercée dès le premier jour pour garantir l’équilibre des sexes, a aussi été fructueuse. En assurant la parité des sexes dans l’équipe S&D des commissaires désignés, nous avons donné l’exemple en la matière. »

 

« Notre groupe politique a soutenu Ursula von der Leyen à condition qu’elle adopte notre agenda progressiste. C’était une première étape. La seconde, pour garantir le changement, est la prise en charge par des personnalités politiques fortes de portefeuilles cruciaux, comme le Climat et la Durabilité, l'Économie, la Cohésion, le Travail, les Affaires intérieures et l'Égalité des sexes. En effet, ces domaines politiques sont au cœur de la transformation indispensable de l’Europe. Notre équipe de commissaires sociaux-démocrates garantira la tenue des promesses de la nouvelle Commission. »

 

« Nous martèlerons la nécessité de changer la donne européenne sur trois fronts : renforcement de la démocratie au sein de l’UE ; instauration d’une politique migratoire et d'asile européenne adossée à de nouveaux partenariats avec des pays voisins ; et réalisation de la durabilité environnementale, économique et sociale de l’Europe à l’horizon 2030. »

 

« Par ailleurs, le rôle moteur attribué à Frans Timmermans renforcera la coordination, la cohérence et l’efficacité horizontales, pour une transition juste vers une société durable. Dans le cadre de la mondialisation, il est essentiel de doter l’UE d’un agenda international fondé sur les valeurs de celle-ci et destinée à renforcer le multilatéralisme. Le nouveau Haut Représentant Josep Borrell dispose de l’expérience et de la vision requises pour tenir cet engagement. »

 

« Lors des auditions par le Parlement européen des commissaires désignés, qui se dérouleront au cours des semaines à venir, nous les évaluerons en fonction de leur volonté de réaliser ces réformes et de leurs compétences en la matière. Nous nous assurerons qu’ils sont tous à la hauteur des tâches qui les attendent. Dans ce cadre, les Objectifs du développement durable de l’ONU constitueront notre guide de référence, tant pour les politiques intérieures qu’extérieures de l’UE. »

 

Note aux rédacteurs :

Voici la liste des candidats commissaires S&D et de leurs portefeuilles :

 

Joseph Borrell (Espagne) : Haut Représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de Sécurité – viceprésident de la Commission européenne ;

Frans Timmermans (Pays-Bas) : viceprésident exécutif pour l’Action climatique (Green deal) ;

Maroš Šefčovič (Slovaquie) : viceprésident pour les Relations interinstitutionnelles et la Prospective ;

Paolo Gentiloni (Italie) : Économie ;

Jutta Urpilainen (Finlande) : Partenariats internationaux ;

Nicolas Schmit (Luxembourg) : Emploi ;

Helena Dalli (Malte) : Égalité ;

Elisa Ferreira (Portugal) : Cohésion et réformes ;

Rovana Plumb (Roumanie) : Transport ;

Ylva Johansson (Suède) : Affaires intérieures.

 

 Cliquer ici pour de plus amples informations sur les candidats commissaires S&D

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe
President/e
Espagne

Contact presse S&D

President's spokesperson
MARTIN DE LA TORRE Victoria
Espagne