Publié:
Partager:

Ce 8 avril, la Commission européenne et le Haut Représentant de l’UE faisaient preuve de solidarité en publiant une communication conjointe sur la riposte globale de l'UE au COVID-19. Ce document détaille des mesures à prendre pour répondre dans l’immédiat à la crise sanitaire et aux besoins humanitaires qui en découlent.

 

Udo Bullmann, eurodéputé et porteparole S&D en commission Développement, a déclaré ceci :

« Nous saluons la communication conjointe concernant la riposte globale de l'UE au COVID -19, présentée aujourd’hui par la Commission européenne. Ce texte va indubitablement dans la bonne direction. »

« Au moment où les acteurs mondiaux décident de supprimer ou reporter leurs contributions à la réalisation des Objectifs du développement durable, le Groupe S&D soutient résolument la décision prise par la Commission et les États membres d’affecter environ 20 milliards d’euros à la prévention de la propagation du virus et à la mitigation du lourd impact socioéconomique de cette crise. »

« À présent, il faut donner la priorité à l’urgence et aux impératifs humanitaires à court terme. Cependant, nous ne pouvons pas oublier nos objectifs à long terme communs, économiques et sociaux. Il faut accorder une attention particulière aux groupes les plus vulnérables comme les réfugiés, les migrants, les déplacés de l’intérieur, sans oublier les femmes, les enfants, les personnes âgées et handicapées qui vivent déjà dans des situations précaires. »

« Dans cette optique, nous attendons de la Commission européenne qu’elle se concentre aussi sur la nécessité de soutenir les systèmes d’éducation, qui menacent de s’effondrer dans plusieurs pays. L’éducation publique et accessible à tous est aujourd’hui plus importante que jamais.  De plus, il est crucial de ne laisser personne sur la touche, en prenant des mesures de protection sociale comme le soutien aux revenus et la facilitation des crédits. Il s’agit d’empêcher l’effondrement social et économique de ces personnes. »

 

Tonino Picula, eurodéputé et porteparole S&D en commission Affaires étrangères, a  ajouté ce qui suit :

« Actrice mondiale et partisane d'un multilatéralisme sincère en collaboration étroite avec des institutions mondiales clés comme l’ONU et le G20, l’UE doit aider ses partenaires internationaux à faire face à cette terrible pandémie mondiale, et en premier lieu ses amis africains. La crise du COVID-19 affecte gravement les sociétés et les économies européennes. Elle cause des milliers de morts et compromet la croissance future. La propagation du coronavirus dans les régions et les États les plus pauvres risque de faire s’effondrer les vies et économies déjà précaires des plus vulnérables. Cette situation ne peut pas nous laisser indifférents. Dans cette optique et malgré les temps difficiles, nous apprécions les efforts déployés par la Commission européenne. »

« L’accent mis sur le soutien des systèmes de santé des Balkans occidentaux, de nos voisinages oriental et méridional, en Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique latine, est particulièrement crucial tant du point de vue des intérêts de l’UE que pour sa fibre morale générale. Par ailleurs, nous appelons l’ensemble des acteurs internationaux à revoir et réévaluer les obstacles qui s’opposent à l’efficacité de la lutte contre le COVID-19. Il s’agit, entre autres, des sanctions extraterritoriales, qui entravent la capacité des systèmes de santé des États à réagir à la pandémie. »

Eurodéputés impliqués

BULLMANN Udo

BULLMANN Udo

Coordinateur
Allemagne
PICULA Tonino

PICULA Tonino

Coordinateur
Croatie

Contact presse S&D

Bernas Jan

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Les S&D condamnent le renforcement par la Chine de son emprise sur Hong Kong

Communiqué de presse

« Les États membres de l’UE doivent intensifier l’aide à la population syrienne, sans pour autant normaliser les relations avec le régime d’Assad », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Pour les S&D, le nouveau parlement serbe est un simulacre de démocratie – qui aura des conséquences sur le processus d'élargissement