Publié:
Partager:

Au terme d'âpres négociations, Pervenche Berès, membre du groupe S&D est enfin aujourd'hui parvenue à sceller un accord entre le Parlement européen et les États membres sur le renforcement du système de surveillance financière de l'UE, y compris le nécessaire renforcement des outils pour lutter contre le blanchiment de capitaux. Des progrès significatifs ont été fait par l’ajout de facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans le mandat des autorités européennes de surveillance (AES) et la protection des lanceurs d’alertes. D'une meilleure protection des consommateurs, également, car nous avons doté toutes les AES du pouvoir d’interdire les produits financiers toxiques.

Pervenche Berès, porte-parole du Groupe S&D pour les affaires économiques et monétaires et rapporteur sur ce paquet législatif, a déclaré :

"Les négociations ont été extrêmement compliquées parce que la supervision financière est au cœur du lien entre les institutions européennes et les nationales. Les États membres ont instinctivement défendu le statu quo et ont même essayé de redonner plus de pouvoirs aux autorités nationales compétentes.  C’est une vision à court terme qui mène droit dans le mur, cela a été flagrant tout au long des années de crises. Nous avons rejeté cette option, tout comme nous avons repoussé la tentative de certains Etats membres de ne conclure un accord que sur les dispositions relatives à la lutte contre le blanchiment d'argent ; nous nous sommes en revanche battus avec ténacité pour aller vers une surveillance européenne renforcée."

"Nous devons avoir le courage d'agir, surtout en ces temps où l'intégration européenne se heurte au nationalisme et au populisme. C'est pourquoi nous avons voulu que les AES aient un rôle plus important dans la mise en place de marchés financiers plus sûrs. C’est à cette fin qu’il fallait, et nous l’avons fait, améliorer leur gouvernance en accordant une plus grande marge de manœuvre à leurs présidents tout en veillant à ce qu'ils soient sélectionnés dans le cadre d'un processus de nomination démocratique, répondant à des principes très stricts, et basé sur l’évaluation sérieuse d’une liste de candidats qui respecte l’équilibre des genres.

Note aux rédacteurs en chef

Le système européen de surveillance financière (SESF) est composé du Comité européen du risque systémique (CERS) et de trois autorités européennes de surveillance (AES), à savoir l'Autorité bancaire européenne (ABE), l'Autorité européenne des marchés financiers (AEMF) et l'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (AEAPP).

Contact presse S&D

WOLSCHLAGER Markus
Political Advisor
Autriche

Sur le même suje

Communiqué de presse

« Nous n’accepterons rien de moins qu’un CFP au service de la population », affirment les S&D

Communiqué de presse

« Gentiloni est le meilleur candidat possible pour devenir le prochain commissaire européen à l’Économie », affirment les S&D

Communiqué de presse

« Si quelqu’un est capable de mettre en œuvre une approche progressiste et durable de la cohésion et des réformes, c’est Elisa Ferreira », affirment les S&D