Publié:
Partager:

Le Groupe S&D demande à l’UE d’ouvrir d’urgence des corridors humanitaires pour les réfugiés piégés en Grèce. Priorité doit être donnée aux mineurs non-accompagnés, aux familles avec enfants et aux réfugiés et demandeurs d’asile les plus vulnérables. On ne peut abandonner ces personnes à leur sort. Les gouvernements de l’UE doivent prendre des mesures rapides. Ils doivent surmonter le manque décevant de volonté politique manifesté ces cinq dernières années en matière d'action solidaire.

Dans cet esprit, les eurodéputés S&D appellent les ministres de l’Intérieur de l’UE, qui se réunissent ce 4 mars, à élaborer une stratégie, à l’échelle de l’UE, de gestion des frontières extérieures. Parallèlement et pour commencer, ils doivent s’occuper des migrants les plus vulnérables et débloquer les réformes durables du régime d'asile européen commun.

Juan Fernandez López Aguilar, eurodéputé S&D et président de la commission Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures du PE, a déclaré ceci :

« La situation qui prévaut aujourd’hui aux frontières de l'UE avec la Turquie aurait pu être évitée. Cependant, au Conseil les États membres n’ont pas répondu aux appels répétés lancés ces dernières années par le Parlement européen en faveur d’une réforme du régime d'asile européen commun. Aujourd’hui, une autre occasion de réagir se présente aux ministres de l’UE : il faut instaurer un mécanisme pour intensifier le traitement d’urgence des demandes d'asile, et pour répartir les demandeurs d'asile présents dans les îles grecques, à l’aide de corridors humanitaires et en se fondant sur le regroupement familial. »

Birgit Sippel, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D en commission Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures, a ajouté ce qui suit :

« Les événements de cette semaine à la frontière de l’UE avec la Turquie résultent d’une crise politique, de l’incapacité des États membres de l’UE à trouver des solutions durables et de l'absence de volonté d’élaborer un régime d'asile européen commun effectif. Sans stratégie à long terme de protection des enfants, des familles et des personnes les plus vulnérables, nous échouerons une fois de plus à montrer notre capacité à agir de manière responsable et humaine. Le Conseil doit commencer par élaborer une stratégie de l’urgence. Il doit aussi s’attaquer au long terme en réformant durablement la politique migratoire commune. Il faut faire en sorte que les événements dont nous sommes témoins aujourd’hui aux frontières de l’Europe ne soient pas un phénomène récurrent. »

Eurodéputés impliqués

SIPPEL Birgit

Coordinateur
Allemagne

LÓPEZ AGUILAR Juan Fernando

Membre
Espagne

Contact presse S&D

MACPHEE Ewan

Press Officer
Royaume-Uni

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« L’absence de progrès est extrêmement inquiétante », commentent les S&D l’état des négociations entre l’UE et le Royaume-Uni

Communiqué de presse

« Sans contrôle parlementaire ni liberté d'expression, la Hongrie n’est plus une démocratie effective », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Les S&D votent le refus d’accès du Royaume-Uni à l’échange de données dactyloscopiques