Publié:
Partager:

Ce 18 juillet, le Parlement européen votait une résolution pour dénoncer la situation des droits de l'homme au Venezuela. À cette occasion, les Socialistes & Démocrates ont exprimé leur solidarité avec la population de ce pays. Ils demandent une solution négociée, fondée sur des élections libres et équitables, comme seule sortie de l’impasse politique qui a provoqué cette grave crise sociale et humanitaire.

Javi López, eurodéputé et responsable du Venezuela au sein du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« La population du Venezuela souffre. À cause des pénuries fréquentes de nourriture et de médicaments, sept millions de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire d’urgence. Quatre millions de personnes ont déjà fui leur pays, ce qui constitue la deuxième plus grave crise des réfugiés du monde. Et le rapport de la commissaire de l’ONU Michelle Bachelet vient de révéler que près de sept mille personnes ont subi des exécutions extrajudiciaires au cours des dix-huit derniers mois. L’impunité à grande échelle des violeurs des droits de l'homme est inacceptable. »

« Dans ces conditions, la solution pacifique, négociée et démocratique constitue la seule voie vers l’avant pour la population du Venezuela. Or, les discussions entre le gouvernement et l’opposition, facilitées par la Norvège, semblent produire des résultats positifs. Nous devons donc soutenir encore plus résolument ce dialogue, jusqu’à ce qu’il aboutisse à des élections libres et équitables sous supervision internationale. Le Groupe S&D affirme sa solidarité avec la population du Venezuela. »

Tonino Picula, eurodéputé et porteparole S&D pour les affaires étrangères, a ajouté ceci :

« L’UE a la capacité d’exercer une influence positive sur la situation au Venezuela et dans toute la région. Pour le bien de la population vénézuélienne, l’UE et ses États membres doivent rester unis dans leur soutien au retour de la normalité démocratique et de l’ordre constitutionnel, au moyen d’un processus politique pacifique et calme. L’UE est appelée à poursuivre son aide humanitaire et sa fourniture de ressources, tant à la population vénézuélienne qu’aux pays voisins comme la Colombie, l’Équateur et le Pérou. En effet, ceux-ci ont fait preuve d’une grande solidarité en accueillant les personnes qui fuyaient le Venezuela. »

Eurodéputés impliqués

PICULA Tonino
Coordinateur
Croatie
LÓPEZ Javi
Membre
Espagne

Contact presse S&D

PELZ Silvia
Press Officer
Allemagne

Sur le même suje

Communiqué de presse

Les États-Unis doivent cesser de séparer les familles d’immigrés et de traiter en criminels les demandeurs d'asile, enfants compris

Communiqué de presse

Les S&D saluent l’entente politique concernant l’accord UE-Mercosur, et insistent sur des garanties pour les droits fondamentaux au travail et les normes environnementales

Communiqué de presse

« La crise du Sea Watch montre l’urgence pour l’UE de la mise en place d’un politique migratoire », déclarent Iratxe Garcia et David Sassoli