Publié:
Partager:

Christine Lagarde a été auditionnée, ce 4 septembre, par la commission Affaires économiques et monétaires du Parlement européen. Le Groupe S&D est globalement satisfait des réponses de la candidate aux questions du Parlement européen, réponses détaillées dans un document de 78 pages. Les S&D sont également satisfaits de l’évaluation fournie par Mme Lagarde lors de son audition en commission ECON. En particulier, le Groupe S&D estime que les questions soulignées par la candidate vont toutes dans la bonne direction et sont en ligne avec sa position. Il s’agit de la nécessité de continuer à stimuler l’économie par des mesures conventionnelles – ou non conventionnelles le cas échéant ; de jouer un rôle hardi dans le financement de la transition écologique ; de réformer l’architecture de l’UME en dotant celle-ci d’une capacité budgétaire ; de compléter l’Union bancaire par la création d’un fonds de résolution unique et d’un système européen d'assurance des dépôts.

Jonás Fernández, eurodéputé et coordinateur S&D en commission ECON, a déclaré ceci :

« Nous avons eu un échange de vues très intéressant et fructueux avec Christine Lagarde, candidate à la présidence de la BCE. »

« Mme Lagarde a ouvertement partagé notre avis sur la nécessité de maintenir le caractère ultra-accommodant de la politique monétaire, de moderniser le cadre de la politique monétaire, de réformer l’Union monétaire européenne, et de défendre la nécessité d’instaurer une capacité budgétaire appropriée. »

« Pour ces raisons, les Socialistes & Démocrates appuieront la nomination de Christine Lagarde à la présidence de la Banque centrale européenne. »

« Nous comptons sur elle pour être une alliée forte et fiable, capable de répondre aux grands défis comme le changement climatique, et capable de prendre le leadership dans l’achèvement de l’Union bancaire. »

« Par contre, en demandant que le prochain président de la BCE se concentre exclusivement sur la stabilité des prix, le Groupe PPE démontre une fois de plus son aveuglement et sa surdité par rapport à la demande de changement exprimée avec tant de clarté par les citoyens de l’UE. »

« Nous resterons attentifs pour faire en sorte que Mme Lagarde réalise les changements nécessaires. »

 

Note aux rédacteurs : Bien que non-contraignante, la recommandation du PE est une étape politiquement nécessaire avant la nomination officielle par les dirigeants de l’UE du successeur de Mario Draghi, ce 1er novembre. Après l’audition de ce jour, cette nomination sera soumise au vote de la plénière de septembre à Strasbourg. Une majorité simple suffit à Christine Lagarde pour assumer la fonction. La durée du mandat de la présidence de la BCE est de huit ans.

Eurodéputés impliqués

FERNÁNDEZ Jonás
Coordinateur
Espagne

Contact presse S&D

BERNAS Jan
Press Officer
Italie

Sur le même suje

Communiqué de presse

« Nous n’accepterons rien de moins qu’un CFP au service de la population », affirment les S&D

Communiqué de presse

« Gentiloni est le meilleur candidat possible pour devenir le prochain commissaire européen à l’Économie », affirment les S&D

Communiqué de presse

« Si quelqu’un est capable de mettre en œuvre une approche progressiste et durable de la cohésion et des réformes, c’est Elisa Ferreira », affirment les S&D