Partager:

Dans le courant du mois de mars, la Commission européenne doit proposer une nouvelle stratégie décennale concernant les droits des enfants. Le Groupe S&D attend des mesures d’allègement des pires effets de la pandémie de COVID-19 sur les enfants, comme l’aggravation de la pauvreté infantile en Europe.

Débattu en plénière ce 10 mars, le rapport du Parlement européen sur les droits des enfants sera soumis au vote le 11 mars. La semaine passée, les groupes politiques en commission Libertés civiles, Justice et Affaires intérieures avaient largement soutenu ce texte.

Javier Moreno Sánchez, eurodéputé et porteparole S&D pour la stratégie en matière de droits des enfants, a déclaré ceci :

« Les enfants ont éprouvé énormément de difficultés à grandir dans le contexte pandémique. Il faut prendre des mesures immédiates pour éviter que la pandémie ait des effets durables sur eux, que ce soit à l’école ou à la maison. Avant l’éclatement de l'épidémie de COVID-19, un enfant européen sur quatre courait le risque d’extrême pauvreté. La pandémie n’a fait qu’aggraver la situation : pas moins de 117 millions d’enfants supplémentaires courent aujourd’hui le risque de se retrouver sous les seuils de pauvreté nationaux. Aux yeux des Socialistes & Démocrates, les droits des enfants doivent se trouver au cœur des plans de relance des États membres. »

« De plus, nous attendons de la stratégie de la Commission qu’elle contienne des mesures concrètes d’investissement dans l’éradication de la pauvreté infantile en Europe, dont une garantie européenne pour enfants correctement financée. Il faut de nouveaux instruments de mesure de l’investissement des gouvernements dans les enfants. Un renforcement de la transparence doit permettre de déterminer les écarts d’investissements à combler. Cela devrait donner une bonne indication sur la proportion des budgets de l’UE affectée au soutien des droits des enfants. »

« En cette semaine où nous célébrons la Journée internationale des droits des femmes, il est crucial de souligner également la dimension genrée des droits des enfants. Dans cette optique, nous sommes déterminés à faire du bien-être et de l’autonomisation des filles une priorité de la stratégie de la Commission. »

Eurodéputés impliqués

MORENO SÁNCHEZ Javier
MORENO SÁNCHEZ Javier
Head of delegation
Membre
Espagne

Contact presse S&D

Macphee Ewan
MACPHEE Ewan
Press Officer
Royaume-Uni

Sur le même sujet

Communiqué de presse
Les garde-fous du nouveau règlement sur le contenu terroriste en ligne protègent la liberté d'expression
Communiqué de presse
Le PE veut doper le financement des organisations de la société civile qui luttent pour nos droits, nos valeurs et la justice
Communiqué de presse
« S’il faut prendre bonne note des réformes judiciaires à Malte, il faut aussi que les responsables de l’assassinat de Daphne Caruana Galizia soient traduits en justice », déclarent les S&D