Partager:

En 2019, le monde perdait 11,9 millions d’hectares de couverture forestière, dont 3,8 millions d’hectares (superficie de la Belgique) de forêt tropicale primaire. Soit une perte supérieure de 3 % à l’année précédente. À elle seule, l’Amazonie brésilienne a subi l’été dernier une déforestation supérieure de 88 % à celle de l’année précédente. Actuellement, des forêts et d’autres écosystèmes précieux, ainsi que leurs habitants, sont non seulement menacés par des incendies temporaires mais aussi de destruction totale.

Avec le vote crucial de ce 1er octobre, la commission Environnement soutient le Groupe S&D dans sa volonté de créer un cadre légal destiné à mettre fin à la déforestation, à laquelle participent des entreprises européennes.

Delara Burkhardt, eurodéputée S&D et rapporteuse de ce dossier, a déclaré ceci :

« En tant que rapporteuse de ce rapport d'initiative, je suis heureuse que la majorité des membres de la commission ENVI aient voté aujourd’hui en faveur de nos propositions. Il s’agit d’une nouvelle étape importante vers la mise en place d’un cadre ambitieux, destiné à mettre fin à la déforestation mondiale causée par l’UE, et à inverser celle-ci. »

« Les mesures volontaires contre la déforestation mondiale ont échoué. En conséquence, nous demandons des règles obligatoires de diligence appropriée, applicables aux entreprises qui commercialisent sur le marché européen des produits potentiellement dangereux pour les forêts et autres écosystèmes fragiles. Ces entreprises devront vérifier, à chaque étape de leur chaîne de valeur, que les produits utilisés ne proviennent pas d’un pays qui était forestier jusqu’à une date donnée, 2008 par exemple, ou de régions forestières ayant été dégradées depuis. Le cas échéant, les entreprises devront corriger le tir. »

« À présent, la décision finale appartient à la plénière. Au cours de mois prochain, nous œuvrerons en faveur de l’élargissement du champ d'application de la proposition. En effet, les nouvelles règles doivent protéger non seulement les forêts mais aussi les écosystèmes précieux – ainsi que les droits humains. De plus, nous continuerons à nous battre pour y inclure la responsabilité civile aux côtés de la diligence appropriée. En effet, les deux principes jouent un rôle important dans le cadre d’un futur règlement européen relatif aux chaînes logistiques ‘zéro déforestation’. »

Eurodéputés impliqués

BURKHARDT Delara

BURKHARDT Delara

Membre
Allemagne

Contact presse S&D

Bernas Jan

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« La stratégie pharmaceutique pour l’Europe, proposée par la Commission, est une nouvelle étape vers la disponibilité de médicaments sûrs, efficaces et abordables », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Ceux qui ne trichent pas n’ont rien à craindre ! – les S&D ouvrent la voie à l’interdiction des vices cachés qui réduisent la durée de vie des produits

Communiqué de presse

Les S&D prônent une stratégie industrielle qui épaule le Green Deal et la transition numérique