Partager:

Jonás Fernandez, eurodéputé et porteparole S&D pour les affaires économiques et monétaires, a déclaré ceci au sujet des implications réglementaires de l’affaire des FinCEN Files :

« Le cas des FinCEN Files montre qu’un trop grand nombre des principales banques mondiales n’ont toujours pas compris la leçon. Elles ne sont que trop disposées à accueillir l'argent sale déposé par des suspects d’activités criminelles, afin d'empocher les commissions. Le système de ‘comptabilité défensive’ pratiquée par le système bancaire est tout simplement inopérant en la matière. Il faut renforcer les règles relatives à la fermeture de comptes suspects et au refus de transactions suspectes, et il faut instaurer un régime efficace de sanctions adossé à des pénalités financières et judiciaires. Dans le même esprit, il faut mettre fin à l’impunité des responsables bancaires laxistes en matière de contrôles antiblanchiment. »

« Les FinCEN Files enfoncent une fois de plus le clou de la nécessité d’une réglementation européenne unique et commune, mise en œuvre par un superviseur européen et des cellules de renseignement financier européennes. Par ailleurs, nous voulons que l’UE prenne la tête, à l’échelle mondiale, de la répression à l’encontre des sociétés fictives anonymes et de l’imposition de la transparence en matière de propriété effective. Il est temps de reprendre aux criminels et aux terroristes leur argent sale, et de le rendre aux citoyens européens. »

« En juillet 2020, le Parlement européen adoptait une résolution qui appelait au renforcement des mesures contre le blanchiment d'argent dans l'UE, moyennant un régime de sanctions efficace. Je suis convaincu que, si ces mesures avaient été prises, cela aurait empêché en grande partie la négligence criminelle révélée par les FinCEN Files. En conséquence, il faut inclure ces mesures dans la prochaine réforme de la réglementation relative au blanchiment d’argent. »

Note aux rédacteurs :

En juillet 2020, le Parlement européen adoptait une résolution relative à la lutte contre le blanchiment d’argent, qui est accessible ici. Les Socialistes & Démocrates ont demandé que le calendrier de la session plénière d’octobre I du PE prévoie un débat concernant les FinCEN Files.

Eurodéputés impliqués

FERNÁNDEZ Jonás

FERNÁNDEZ Jonás

Coordinateur
Espagne

Contact presse S&D

Pelz Silvia

PELZ Silvia

Press Officer
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Relance de l’initiative « Une société progressiste » : il est temps de refonder le capitalisme – et nous avons un plan pour le faire

Communiqué de presse

En pleine crise du COVID-19, les S&D défendent les gens et la planète contre les idéologues incorrigibles de l’austérité

Communiqué de presse

« Ne perdons pas de temps dans la réalisation des promesses faites aux citoyens de l’UE ! », lancent les S&D à propos du programme de travail 2021 de la Commission