Partager:

Le Parlement européen s’est prononcé contre le conflit armé qui oppose le gouvernement fédéral éthiopien à l’administration régionale du Tigré, dirigée par le Front de libération du peuple du Tigré (FLPT). Ce conflit a déjà causé la mort de centaines de civils et des déplacements massifs des populations. Dans la résolution adoptée ce 26 novembre en plénière, le Parlement européen appelle les deux parties à s’engager à cesser immédiatement le feu et à résoudre les divergences politiques par des moyens démocratiques, afin de mettre en place un solution pacifique durable. Le Groupe S&D demande en particulier au gouvernement éthiopien d’accorder immédiatement aux organisations humanitaires un accès illimité aux régions du conflit. Il s’agit d’acheminer l’aide humanitaire à ceux qui en ont besoin.

Carlos Zorrinho, eurodéputé et rapporteur S&D pour ce dossier, coprésident de l’Assemblée parlementaire conjointe UE-Afrique-Caraïbes-Pacifique, a déclaré ceci :

« Il faut une médiation dans le conflit sanglant qui oppose le gouvernement fédéral éthiopien à l’administration régionale du Tigré. Il s’agit de mettre en œuvre un dialogue démocratique, afin de mettre fin au conflit et d’éviter la mort de centaines de civils innocents, la violation des droits humains et de la liberté de la presse, ainsi que l’émergence d’une crise humanitaire brutale. »

« En effet, les organisations internationales des droits humains indiquent que, depuis le début du conflit, elles ont constaté plusieurs tueries aveugles de civils et crimes de guerre, dans différentes parties du pays. »

« De plus, des Tigréens qui vivent dans d’autres régions du pays ont perdu leur emploi et ont été empêchés de prendre l’avion pour quitter le pays. Certaines autres informations font également état de surveillances physiques et numériques, ainsi que d’arrestations et de détentions de masse. Cela est inacceptable et doit s’arrêter. »

« Cette crise nationale est susceptible d’avoir des conséquences terribles sur la stabilité de la Corne de l'Afrique dans son ensemble, et de dégénérer rapidement en calamité internationale. »

« Dans ce contexte, il faut rappeler que la coopération au développement de l’UE avec l’Éthiopie est une des plus importantes du monde. De 2014 à 2020, cette aide s’élevait à 815 millions d’euros. De plus, l’Éthiopie est un des bénéficiaires majeurs du Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique, dont elle a perçu plus de 271,5 millions d’euros de 2015 à 2019. En 2020, l’UE apportait 44,29 millions d’euros à des projets humanitaires dans ce pays. »

« Soutenue par le Parlement européen et en association avec les pays et organisations de la région, l’UE a donc l’autorité morale et politique pour appeler les parties à œuvrer pour une légalité démocratique, et à restaurer le cadre constitutionnel et la paix en Éthiopie. »

Eurodéputés impliqués

ZORRINHO Carlos

ZORRINHO Carlos

Head of delegation
Membre
Portugal

Contact presse S&D

Bernas Jan

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Si la Russie ne relâche pas immédiatement Alexeï Navalny, l’UE doit imposer de nouvelles sanctions », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Pour les S&D, la Commission doit intensifier les efforts d’éradication mondiale du COVID-19 – c’est la seule manière de se débarrasser de cette pandémie

Communiqué de presse

Il est temps de faire le ménage après Trump