Publié:
Partager:

Les eurodéputés S&D ont exprimé leurs réserves par rapport à l’accord commercial négocié entre le Vietnam et l’UE. Pour les S&D, ce pays doit d'abord tenir une série d'engagements en suspens.

Dans cette optique et sur l’initiative du Groupe S&D, des membres de quatre groupes politiques du Parlement européen - S&D, PPE, Renew Europe et CRE – écrivaient en début de semaine au premier ministre du Vietnam, Nguyễn Xuân Phúc, ainsi qu’à la Commission européenne. Ils demandaient de plus amples engagements concernant le respect des droits humains et des normes du travail.

Cet accord commercial sera soumis en janvier au vote de la commission Commerce international du Parlement européen. Les S&D demandent une feuille de route contraignante relative à la mise en œuvre d’engagements importants des chapitres commerce et développement durable, avant de déterminer leur position finale pour ce vote.

Kathleen van Brempt, eurodéputée et coordinatrice S&D en commission Commerce international (INTA), a déclaré ceci :

« Il est encourageant que le Vietnam prenne des mesures ambitieuses de réforme de son code du travail. Cela améliorera les vies de millions de travailleurs. Malheureusement, nous constatons également des régressions en matière de droits humains et de liberté d'expression. Or, les obligations du Vietnam dans le cadre de l’accord de partenariat et de coopération sont claires et légalement contraignantes. Nous ne pouvons pas ratifier l’accord commercial, sauf si nous constatons des améliorations concrètes. »

Jude Kirton-Darling, eurodéputé et rapporteur fictif S&D pour l’accord de libre-échange avec le Vietnam, a ajouté ce qui suit :

« L’expérience des négociations commerciales nous enseigne que c’est le bon moment pour le Parlement de peser de tout son poids. En effet, la Commission européenne et les autorités vietnamiennes ont toutes deux besoin du Parlement européen pour que l’accord voie le jour. Nous signalons donc clairement aux deux parties que sans progrès concrets, notre accord n’est pas acquis. Nous demandons des garanties précises et claires sur les droits fondamentaux au travail et sur les droits humains, avant que l’accord ne soit présenté à la ratification du PE. »

Eurodéputés impliqués

VAN BREMPT Kathleen

Head of delegation
Coordinateur
Belgique

Contact presse S&D

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Pour les S&D, la modernisation de l’accord UE-Mexique renforcera le multilatéralisme et contribuera à la lutte contre la corruption dans ce pays

Communiqué de presse

« L’accord commercial avec le Vietnam constitue un progrès pour des millions de travailleurs vietnamiens », affirment les S&D

Communiqué de presse

Avant la signature de l’accord commercial avec le Vietnam, les S&D obtiennent des avancées significatives sur les droits fondamentaux au travail