Partager:

Emmenés par le Groupe S&D, les négociateurs du Parlement européen finalisaient ce 8 décembre le FEDER-FC (Fonds européen du développement régional et Fonds de cohésion). Cet outil de 242,9 milliards d’euros est destiné à renforcer la cohésion économique, sociale et territoriale de l’Union européenne en corrigeant les déséquilibres entre régions. Deux années de travail dans des circonstances extraordinaires aboutissent ainsi à un accord avec le Conseil au sujet d’un règlement crucial. Celui-ci vise à soutenir l’emploi, le bien-être, la croissance économique et le développement durables de l’ensemble des régions de l’UE durant les sept prochaines années.

 

Andrea Cozzolino, eurodéputé et principal négociateur S&D du dossier, a déclaré ceci :

« Nous disposons à présent d’un règlement qui dote les régions des outils nécessaires pour s'attaquer aux grands défis, qu'il s'agisse du climat, de la numérisation ou de la pandémie. Jamais une politique de cohésion n’a disposé de ce genre d’outils pour combattre les inégalités, y compris dans les régions dépeuplées, et ne laisser personne sur la touche ! »

« Qu’il s’agisse de tourisme durable ou de logements sociaux, ce règlement ambitieux ouvre d’immenses perspectives aux territoires. Il permet aux États membres de s’attaquer à des défis internationaux majeurs comme la pandémie, les migrations ou la crise climatique. Nous avons également amélioré les conditions pour le secteur du rail public et pour les investissements dans les déchets résiduels, dans l’optique de l’économie circulaire. »

 

Constanze Krehl, eurodéputée et porteparole S&D pour le développement régional, a ajouté ce qui suit :

« L’approche équilibrée réalisée aujourd’hui sur le gaz naturel va faciliter la progression vers une Europe climatiquement neutre et respectueuse de l’Accord de Paris. Nous avons réduit les seuils  : à 0,2 % pour les États membres les plus développés dont le RNB par habitant est supérieur à 90 % du RNB moyen de l’UE ; à 1,0 % pour ceux dont le RNB par habitant est inférieur à la barre de 90 % ; et à un maximum de 1,55 % de gaz naturel, pour un nombre limité d’États membres lourdement dépendants du charbon. Il s’agissait de faire en sorte que les carburants fossiles ne bénéficient pas du tout du Fonds pour une transition juste. »

« De plus, nous avons fixé au 31 décembre 2025 la date limite d’élimination progressive, afin de soutenir les réductions de CO2 à l’horizon 2030. Avec un objectif de dépense climatique de 30 %, de développement urbain durable et d’écologisation de nos villes et, pour la première fois, des objectifs de biodiversité, le Green Deal européen représente un immense pas en avant. »

« En dépit de la forte opposition initiale du Conseil, nous avons réussi à obtenir des points essentiels à nos yeux de sociaux-démocrates. Nous avons obtenu une réglementation forte des logements sociaux pour les familles à bas revenus, et nous avons trouvé le moyen d’avancer dans le domaine de l’intégration des ressortissants de pays tiers et de migrants. Nous avons aussi obtenu le respect de l’équilibre des sexes dans les groupes d’experts. Doté de 242,9 milliards d’euros, ce FEDER-FC est un outil d’investissement majeur pour faire une Europe verte, sociale et équitable. »

 

Rovana Plumb, viceprésidente S&D pour le développement régional, a précisé les points suivants :

« Je suis heureuse qu’on ait pu dégager une bonne solution pour le processus de transition vers la neutralité climatique de l’Europe à l’horizon 2050. Moyennant le respect de conditions et de limites fortes, conformes au Green Deal européen, nous autoriserons des systèmes de chauffage urbain efficaces. Nous avons aussi convenu d'une suppression progressive des pipelines de gaz à l'horizon 2025, conformément au mandat du Parlement européen relatif à la législation sur le climat. Pour la première fois, le champ d'application du FEDER-FC comprend les défis environnementaux et des aspects sociaux forts. C’était donc une bonne journée pour l’Europe, dans la perspective de la réalisation d’un Green Deal au cœur rouge, pour l’ensemble des citoyens. »

 

Note aux rédacteurs :

Moyennant accord sur le prochain budget européen (CFP), sur le budget de 2021 et moyennant un accord en plénière sur ce FEDER-FC, le financement sera disponible au 1.1.2021.

 

Eurodéputés impliqués

PLUMB Rovana
PLUMB Rovana
Vice-président/e
Roumanie
KREHL Constanze Angela
KREHL Constanze Angela
Coordinateur
Allemagne
COZZOLINO Andrea
COZZOLINO Andrea
Membre
Italie

Contact presse S&D

Chiru Dana
CHIRU Dana
Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse
La politique de cohésion est alignée sur la réalisation des objectifs de neutralité climatique
Communiqué de presse
La première étape du plan de relance démarre – les eurodéputés confirment ReactEU en plénière
Communiqué de presse
Mission accomplie pour les S&D : le Fonds pour une transition juste sera vert et son cœur rouge !