Publié:
Partager:

Ce 6 juin, la Commission européenne présentait sa proposition budgétaire relative aux infrastructures stratégiques du cadre financier pluriannuel (CFP) pour la période 2021-2027. Cette proposition couvre le programme InvestEU, le Mécanisme pour l'interconnexion en Europe et Space.

 

Kathleen Van Brempt, eurodéputée et viceprésidente S&D chargée de la durabilité, a déclaré ceci :

« La Commission a calculé que le prochain CFP devait disposer d’au moins 100 milliards d'euros de plus afin de répondre aux défis qui attendent l’Europe. Elle essaie de boucler ce budget tant bien que mal, avec un peu d’argent supplémentaire des États membres, quelques propositions de nouvelles ressources propres, des coupes par-ci et des augmentations par-là. Or, ce chiffre est insuffisant et, je le répète, le problème principal c’est que l’orientation générale est erronée. Nous n’avons pas affaire à une conception ambitieuse et holistique, ni à une orientation claire et progressiste. Alors que le cadre directeur se trouve devant nos yeux, à savoir les Objectifs du développement durable. Quelle occasion manquée, le fait que la Commission n’ait pas intégré les ODD dans sa proposition. »

« En effet, nous devons cesser de considérer les choses isolément. Prenons, par exemple l’affectation des dépenses climatiques. La Commission les a augmentées de 20 % à 25 %. Ce qui est évidemment une bonne décision, mais quel bien peut-elle faire si les 75 % restants vont dans le sens opposé et maintiennent le soutien à des industries et un transport hautement polluants ? »

« Autrement dit, il faut arrêter d’investir dans le passé et opter drastiquement pour des investissements dans l’avenir. Cela nécessite un changement des mentalités. Nous attendons de l’UE qu’elle redirige l'argent disponible vers des alternatives durables, car ce sont celles-ci qui créeront les emplois de qualité et amélioreront le bien-être des citoyens. C’est cela qui doit être le principe directeur du fonds InvestEU. Mais cela implique aussi, par exemple, de prendre l’argent consacré par le Mécanisme pour l'interconnexion en Europe à une nouvelle et abondante infrastructure pour les carburants pétroliers, et le rediriger vers des projets d’efficacité énergétique et d'énergies renouvelables. »

Eurodéputés impliqués

VAN BREMPT Kathleen

Head of delegation
Coordinateur
Belgique

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

Sur le même suje

Communiqué de presse

En vue de la COP25, les S&D exhortent le Parlement européen à déclarer l’état d’urgence climatique

Communiqué de presse

« La Commission doit évaluer la toxicité des produits phytosanitaires : sauver les abeilles des pesticides, c’est sauver nos vies », affirment les S&D

Communiqué de presse

Budget 2020 de l’UE : le PE demande un maximum historique pour le changement climatique et les jeunes