Publié:
Partager:

Ce 20 février, la commission Culture du PE soutenait l’instauration de nouvelles règles pour le financement du nouveau programme Erasmus+. Initiative phare de l’UE conçu pour unir les Européens, Erasmus+ mérite un financement approprié. En conséquence, les S&D proposaient le triplement de son budget. Des 15 milliards d’euros alloués à la période 2014-2020, ils demandent de passer à 45 milliards d’euros pour la période 2021-2027. Les S&D demandent également l’augmentation du soutien financier accordé à l’éducation des adultes et à la formation professionnelle.

 

Petra Kammerevert, eurodéputée et négociatrice S&D pour ce dossier, présidente de la commission Culture et Éducation du PE, a déclaré ceci :

« La proposition de doublement du budget, avancée par la Commission, est insuffisante. Ce n’est qu’en triplant le budget que nous pourrons tenir nos promesses de rendre le nouvel Erasmus+ plus inclusif et pleinement accessible. »

« Nous demandons aussi une stratégie à l’échelle de l’Europe pour favoriser l’inclusivité. Car jusque-là, Erasmus n’a profité qu’au petit nombre, alors que tout le monde doit bénéficier des mêmes opportunités. Le nouvel Erasmus+ doit être vraiment ouvert à tous, il doit encourager la participation de tous les membres de la société. »

« L’accès non-discriminatoire et sans obstacles à Erasmus+ fait partie des grands objectifs prioritaires des S&D. Un plus grand nombre de personnes aux perspectives réduites, handicapées ou présentant des besoins spéciaux doivent participer à Erasmus+. »

 

Silvia Costa, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D pour la culture et l’éducation, a ajouté ce qui suit :

« Erasmus est le programme de l’UE qui a connu le plus grand succès, et il doit continuer à s’étendre. Ces sept dernières années, il a permis à quatre millions de personnes de bénéficier d’opportunités d’apprentissage et de mobilité. Nous nous attendons à ce qu’au cours des sept prochaines années, ce chiffre atteigne les douze millions. »

« Nous voulons également élargir le champ d'application du programme : nous pensons que l’apprentissage tout au long de la vie doit en rester le cœur. En conséquence, nous demandons le renforcement de tous les éléments d’Erasmus+ liés à cet apprentissage. »

« Les enseignants du préscolaire et de l’apprentissage précoce, ainsi que les jeunes athlètes devraient bénéficier des activités de mobilité. Nous souhaitons étendre celles-ci à l’aide de la nouvelle carte d’étudiant européenne. Cet instrument informatique est destiné à créer le statut d’étudiant européen, pour contribuer à la reconnaissance des diplômes et des cursus, ainsi qu’à l’accès à diverses installations. »

« Les partenariats sont également au centre de l'attention. Il s’agit de permettre à plus d’Européens d'effectuer des maîtrises (master) et des doctorats, de valoriser les opportunités éducatives proposées par les secteurs culturel et créatif ainsi que les alliances en matière d’éducation des adultes. Par ailleurs, notre Groupe a proposé de donner du contenu à l’initiative DiscoverEU, qui permet aux jeunes de 18-20 ans de voyager dans toute l’Europe. Il s’agit d’y ajouter une dimension d’apprentissage forte, en s’appuyant sur des projets à succès comme les Capitales européennes de la Culture et les Capitales européennes de la Jeunesse. »

 

Eurodéputés impliqués

KAMMEREVERT Petra

Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

Sur le même suje

Communiqué de presse

« Les secteurs culturel et créatif contribuent à l'emploi des jeunes et à la cohésion sociale », déclare l’eurodéputée S&D Silvia Costa

Communiqué de presse

Les S&D estiment que plus de jeunes Européens doivent bénéficier de l’expérience de volontariat du Corps européen de solidarité

Communiqué de presse

Une nouvelle loi sur les services des médias audiovisuels assurera une meilleure protection des mineurs et la promotion des contenus européens