Partager:

À la suite de pétitions signées par des milliers d’Européens, le Groupe S&D appelle le Conseil et la Commission européens à prendre plus de mesures pour éviter que des citoyens de l’UE soient privés de leur droit de vote simplement parce qu’ils vivent dans un autre État membre de l’UE. En effet, actuellement le droit de vote dans des élections nationales est restreint pour les citoyens de six États membres (Chypre, Danemark, Allemagne, Irlande, Malte et le Royaume-Uni), lorsqu’ils vivent à l’étranger.

 

Jude Kirton-Darling, eurodéputée S&D responsable pour cette question en commission des pétitions du Parlement européen, a déclaré ceci :

« Il est inacceptable que les citoyens de l’UE de divers États membres perdent leur droit de voter dans des élections nationales juste parce qu’ils ont choisi de vivre dans un autre pays. En effet, ces personnes usent de leur droit, garanti par les traités de l’UE, de vivre, travailler, étudier ou se retirer dans autre État membre. Cela ne doit pas entraîner la perte de leur droit de vote dans leur pays d’origine. »

« Or, comme nous l’apprend le référendum britannique sur la sortie de l’UE, les élections auxquelles les citoyens n’ont pas pu participer peuvent influencer fondamentalement leurs vies. En conséquence, nous exhortons aujourd’hui le Conseil et la Commission européens à faire en sorte qu’aucun citoyen ne soit empêché de voter juste parce qu’il vit dans un autre État membre. De même, nous exhortons tous les États membres à adapter leurs lois électorales pour faire en sorte qu’aucun citoyen n’ait pas le droit de voter. »

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Facebook n’édicte pas les lois ! Les S&D lancent une campagne paneuropéenne pour mettre fin à l'abus de données en ligne

Communiqué de presse

« Il est temps de cesser de fermer les yeux sur les violations de la protection des données dans le cadre de la loi FATCA », déclare le Groupe S&D

Communiqué de presse

La pandémie de COVID-19 a révélé les discriminations quotidiennes subies par les personnes à déficience intellectuelle