Partager:

Ce 10 février, le Parlement européen débattait en plénière sur l’état d'avancement de la stratégie de vaccination européenne contre le COVID-19. Dans ce cadre, les Socialistes & Démocrates rappelaient la nécessité d’une montée en puissance de la production et de la distribution – tant au sein de l'UE qu'au niveau mondial. Car personne n’est protégé tant que tous ne le sont pas.

Iratxe García, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Cela suffit, les prophètes de malheur ! Soyons exigeants et constructifs. Nous sommes confrontés à un défi mondial sans précédent : la vaccination simultanée de toute la population mondiale. Dans ce contexte, Je ne pense pas que le nationalisme vaccinal puisse nous mener bien loin. Mieux vaut nous concentrer sur la résolution des problèmes de production, en collaboration avec l’industrie et avec les organisations internationales. Nous sommes tous fatigués. Pourtant, nous commençons à voir la lumière au bout du tunnel. Les citoyens méritent un message d’espoir. »

« Ceci dit, la Commission européenne doit faire preuve d’une plus grande transparence et responsabilisation. Les commissaires impliqués dans la stratégie de vaccination, comme Stella Kyriakides et Thierry Breton, doivent venir informer périodiquement le Parlement et répondre aux questions des eurodéputés. »

« Nous pouvons d’ores et déjà tirer quelques leçons de la crise, la première étant qu’il faut renforcer les instruments de l’Union européenne, en particulier l’Union de la santé. »

Jytte Guteland, eurodéputée et coordinatrice S&D en commission Environnement, a ajouté ce qui suit :

« La solidarité et l’approvisionnement européen conjoint constituent la seule approche possible, sachant que personne ne sera protégé tant que tous ne le sont pas. En conséquence, tout processus d’introduction d’un vaccin sur le marché unique de l’UE doit nécessairement passer par l’Agence européenne des médicaments. Il s’agit d’en assurer la sûreté, l’efficacité et la qualité. Aujourd’hui, toutefois, nous devons accélérer la vaccination et doper la production européenne des vaccins approuvés. »

« Il faut encourager la Commission et les États membres à explorer les manières d’avancer rapidement en la matière. Par exemple en favorisant une collaboration plus étroite entre producteurs, afin d’augmenter la production totale. »

« Par ailleurs et étant donné l’engagement de milliards d’euros du budget de l’instrument d’aide d’urgence, le public a droit à plus de transparence et à des réponses au sujet des efforts déployés par l'Union en la matière. C'est le meilleur remède contre les critiques actuelles. »

Udo Bullmann, eurodéputé et coordinateur S&D en commission Développement, a précisé les points suivants :

« Tant l’Europe que le reste du monde sont engagés dans une course mortelle contre la montre. Ce n’est qu’en dopant immédiatement et significativement la production, et en assurant une distribution mondiale, équitable et suffisante, qu’il sera possible de sortir du cercle vicieux des mutations de plus en plus dangereuses. »

« Dans ce contexte, nous attendons de la Commission européenne qu’elle s’affirme comme le leader d’une stratégie nécessairement mondiale. »

 

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne
BULLMANN Udo

BULLMANN Udo

Coordinateur
Allemagne
GUTELAND Jytte

GUTELAND Jytte

Coordinateur
Suède

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne
Bernas Jan

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« La pollution atmosphérique tue 400 000 personnes par an – l’UE doit instaurer de nouvelles normes et lois pour que cela cesse », déclarent les S&D

Communiqué de presse

« Nous voulons une nouvelle stratégie africaine de l’UE équitable, égalitaire et durable, et nous nous battrons pour l’obtenir », déclarent les S&D

Communiqué de presse

La politique de cohésion est alignée sur la réalisation des objectifs de neutralité climatique