Partager:

Ce 22 octobre, la Conférence des présidents du Parlement européen attribuait le prix Sakharov 2020 pour la liberté de pensée à l’opposition bélarussienne – et en particulier aux femmes courageuses du pays, conduites par Svetlana Tikhanovskaïa, Maria Kolesnikova et Veranika Tsapkala.

Pour les Socialistes & Démocrates, à l’origine de cette candidature, l’attribution de ce prix constitue une marque éminente de solidarité du Parlement européen avec la population du Bélarus, qui manifeste pacifiquement pour la liberté et la démocratie. Nous espérons que ce prix les encouragera, et contribuera à les protéger contre la violence sans précédent exercée par le régime. Car cela intensifie la pression internationale pour obliger Loukachenko à enfin démissionner.

Kati Piri, viceprésidente S&D responsable du prix Sakharov, a déclaré ceci :

« Je suis fière que les principaux groupes politiques aient décidé unanimement de décerner le prix Sakharov 2020 à la courageuse population du Bélarus. Il s’agit d’une manifestation claire de la volonté du Parlement européen de ne pas baisser les bras jusqu’à ce que les exigences légitimes de la population bélarussienne de tenir des d’élections libres et équitables soient dûment réalisées. En effet, ces dix dernières semaines les Bélarusses ont protesté sans relâche contre le vol de l’élection présidentielle du 9 août. Leur détermination, leur attitude pacifique, et leur dignité nous ont tous fortement impressionnés. Ce sont eux qui nous enseignent le sens authentique de l’attachement aux droits humains, à la démocratie et à la solidarité. »

« Le Groupe S&D, à l’initiative de la proposition d’honorer l’opposition bélarussienne en lui décernant le prix Sakharov, est particulièrement impressionné par le rôle des femmes courageuses du pays dans cette révolution pro-démocratique. Au Bélarus, le visage de la liberté est féminin. Dirigé par la candidate présidentielle en exil Svetlana Tikhanovskaïa, ainsi que par Maria Kolesnikova et Veranika Tsapkala, ce mouvement pacifique de la base est dirigé et inspiré par des femmes.  Malgré la répression d’une violence sans précédent exercée par le régime de Loukachenko, malgré les arrestations, la torture et les viols, des milliers de femmes courageuses continuent à descendre dans la rue chaque weekend pour exprimer leurs exigences démocratiques légitimes. Toutes ont droit à notre soutien et notre admiration les plus profonds. Nous devons leur assurer tout le soutien nécessaire pour permettre une transition démocratique du pays, conforme aux aspirations de ses citoyens. »

Isabel Santos, eurodéputée et porteparole S&D pour les droits humains, a ajouté ce qui suit :

« Bien que plus de deux mois se soient passés depuis le début des manifestations contre le vol de l’élection présidentielle, et en dépit de la répression cruelle et de la brutalité auxquelles ils sont confrontés, les Bélarusses n’abandonnent pas. Mais l’intimidation s’aggrave, particulièrement dans les provinces, et certains peuvent se sentir épuisés. J’espère que le prix Sakharov leur sera une source additionnelle de force. »

« Toutefois, cela ne suffit pas : à présent, la population bélarussienne a besoin d’urgence que nous intensifiions notre intervention. Tous les États membres doivent rejeter fermement et à l’unisson toute coopération avec le régime de Loukachenko.  L’UE doit mettre en œuvre un plan d’aide efficace destiné à la société civile et aux victimes de la répression. Notre parlement doit envisager l’envoi au Bélarus d’une mission d’établissement des faits. Nous devons aussi soutenir tous ceux qui collectent des preuves des crimes contre les citoyens bélarussiens. »

 Note aux rédacteurs :

* L’opposition démocratique au Bélarus est représentée par le Conseil de coordination, une initiative de femmes courageuses : Svetlana Tikhanovskaïa, principale candidate présidentielle de l’opposition ; Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature ; Maria Kolesnikova, musicienne et activiste politique ; Volha Kavalkova et Veranika Tsapkala, activistes politiques. Des personnalités politiques et de la société civile font aussi partie de l’opposition démocratique : Sergueï Tsikhanovski, vidéo-blogueur et prisonnier politique ; Alès Bialiatski, fondateur de l’organisation bélarussienne de défense des droits humains Viasna ; Sergueï Dilevski ; Stepan Putsila, fondateur du canal NEXTA de Telegram ; et Mikola Statkevitch, prisonnier politique et candidat à l’élection présidentielle de 2010.

La cérémonie de remise du prix Sakharov 2020 aura lieu le 16 décembre.

Eurodéputés impliqués

PIRI Kati

PIRI Kati

Vice-président/e
Pays-Bas
SANTOS Isabel

SANTOS Isabel

Coordinateur
Portugal

Contact presse S&D

Czerny-grimm Inga

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Les S&D protestent contre la restriction barbare de l’avortement en Pologne !

Communiqué de presse

« Ne perdons pas de temps dans la réalisation des promesses faites aux citoyens de l’UE ! », lancent les S&D à propos du programme de travail 2021 de la Commission

Communiqué de presse

Aux yeux des S&D, Moria est un chapitre honteux de la politique migratoire européenne, qui ne doit jamais se répéter