Publié:
Partager:

La présidence finlandaise commence à un moment décisif de l'histoire de l'Union européenne. Dans cette période de transition pour les institutions de l’UE, les pierres angulaires de l’intégration européenne – la paix, la sécurité, la stabilité, la démocratie et la prospérité – doivent impérativement être d’une part protégées contre la montée des forces nationalistes, et de l’autre renforcées afin de pouvoir répondre aux défis que sont le changement climatique, les mouvements migratoires et les crises économiques et sociales.

Dans ce contexte, le Groupe S&D est sûr que l’engagement total du gouvernement dirigé par le premier ministre SDP Antti Rinne, permettra à la présidence finlandaise de renforcer nos valeurs communes ainsi que l’État de droit. De plus, nous sommes heureux de voir que la présidence finlandaise affiche la ferme volonté de renforcer le rôle de leader de la lutte contre le changement climatique de l’UE, en visant la neutralité carbone de celle-ci à l’horizon 2050. Et enfin, nous sommes impatients de voir la mise en œuvre des mesures concrètes promises par le premier ministre finlandais pour améliorer la compétitivité et l’intégration sociale. Il s’agit d’exploiter pleinement à cet effet la recherche, le développement, l’innovation et la numérisation, d’une part, et de l’autre d’encourager l’acquisition de compétences, l’éducation et la formation. Nous avons besoin d’une Europe durable pour un avenir durable.

Iratxe García, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Les objectifs de la présidence finlandaise sont dans la droite ligne de la feuille de route souhaitée par notre Groupe pour la prochaine législature, où la durabilité joue un rôle central. Comme nous l’avons expliqué à la prochaine présidente de la Commission, notre Groupe souhaite inclure les Objectifs du développement durable de l’ONU aux critères de mesure des performances des États membres durant le Semestre européen. Les considérations économiques, sociales et environnementales doivent avoir une égale importance. »

« Dans cette optique, nous espérons que la nouvelle Commission soit en place et opérationnelle au plus tôt, afin de finaliser les négociations concernant le budget pour la période 2021-2027. En effet, il faut prévoir des ressources suffisantes pour mettre en œuvre la transformation. »

Eero Heinäluoma, eurodéputé S&D, chef de la délégation finlandaise et trésorier du Groupe, a ajouté ce qui suit :

« Je souhaite féliciter le premier ministre Antti Rinne pour sa présentation d’un programme ambitieux et orienté avenir. Progressistes et proeuropéennes, ses priorités répondent aux grands défis de notre époque, comme le changement climatique. »

« De même, je salue le leadership affiché par la présidence finlandais en matière de durabilité et d’économie circulaire, ainsi que l’importance accordée au renforcement du principe de l’État de droit, y compris au niveau du budget et du CFP. Cependant, j’espérais plus d’ambition par rapport à la lutte contre l’évitement fiscal pratiqué par les grandes multinationales. Le Conseil doit progresser sur le sujet de la fiscalité équitable. Les grandes multinationales doivent payer leur part équitable de l’impôt et contribuer au bien-être et à la prospérité de nos sociétés. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe
President/e
Espagne
HEINÄLUOMA Eero
Trésorier
Finlande

Contact presse S&D

BERNAS Jan
Press Officer
Italie