Partager:

Les Socialistes & Démocrates dénoncent et condamnent dans les termes les plus forts la reprise par les États-Unis des exécutions, au niveau fédéral, des prisonniers en attente d’exécution.

Après une interruption de dix-sept ans, le président Trump a décidé de reprendre cette pratique suspendue. Il le fait durant la période de transition, avant l’investiture du président élu Biden, le 20 janvier prochain. Il faut arrêter cette initiative sans précédent.

Iratxe Garcia, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Nous autres Socialistes & Démocrates réaffirmons notre opposition inflexible à la peine de mort, en toute circonstance. Nous demandons l’abolition universelle de la peine capitale. »

« Bien entendu, les auteurs de crimes doivent rendre des comptes. Cependant, l’expérience des pays qui défendent cet instrument brutal montre que son application ne rend pas la société plus sûre. Au contraire, la peine de mort perpétue le cycle de la violence. »

« La récente décision du président Trump est un acte de cruauté.  Dans cet esprit, nous encourageons la nouvelle administration à soutenir les résolutions de l’ONU concernant un moratoire sur l’’application de la peine de mort. »

Isabel Santos, eurodéputée et porteparole S&D pour les droits humains, a ajouté ce qui suit :

« Nous avons assisté, cette année, au plus grand nombre d’exécutions depuis 1896. C’est une honte. Il est complètement inacceptable que cela puisse se poursuivre durant les premières semaines de 2021. En effet, trois nouvelles exécutions sont programmées avant l’investiture du nouveau président étatsunien, ce qui est une situation sans précédent. »

« La peine de mort ne dissuade pas le crime et elle est irréversible. J’ai toujours prôné à haute voix son abolition dans le monde entier. Non seulement pour les raisons énoncées, mais aussi parce que la peine de mort sert souvent d’arme politique, qui peut être très discriminatoire envers les minorités et les classes les plus pauvres. »

Note aux rédacteurs :

Le Groupe S&D a agi pour l’abolition de la peine de mort à travers plusieurs votes au Parlement européen, et en soutenant les nombreux instruments mis en place à cet effet par la communauté internationale. Il s’agit, entre autres, du protocole n°6 de la Convention européenne des droits de l'homme concernant l’abolition de la peine de mort ; ainsi que du protocole n°13 de cette Convention européenne des droits de l'homme, concernant l’abolition de la peine de mort en toute circonstance.

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne
SANTOS Isabel

SANTOS Isabel

Coordinateur
Portugal

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne
Czerny-grimm Inga

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Les massacres au Yémen doivent s’arrêter – impossible de passer sous silence les responsabilités accablantes de l’Arabie saoudite et des Émirats Arabes », déclarent les S&D

Communiqué de presse

Les S&D poussent l’UE à instaurer des règles pour un entrepreneuriat responsable

Communiqué de presse

« Si la Russie ne relâche pas immédiatement Alexeï Navalny, l’UE doit imposer de nouvelles sanctions », déclarent les S&D