Publié:
Partager:

Le Groupe S&D salue l’adoption par la plénière de ce 18 décembre de la résolution « Initiative européenne sur les pollinisateurs ». Ce texte souligne l'importance de la pollinisation pour l’agriculture, la menace posée par les déclins actuels et la nécessité de prendre des mesures urgentes et transformatrices de protection et restauration des pollinisateurs et de leurs services. Le Groupe a aussi souligné l’importance de la promotion de mesures d’encouragement à la biodiversité et de protection de la diversité des espèces pollinisatrices européennes.

Il est crucial que la Commission et les États membres renforcent la sensibilisation à ce sujet. Il faut mettre en place des actions concrètes de soutien aux infrastructures vertes. Il s’agit de recréer et de restaurer des mosaïques d’habitats ainsi que la connectivité fonctionnelle des pollinisateurs en milieu rural et urbain.

Jytte Guteland, eurodéputée et coordinatrice S&D en commission Environnement, a déclaré ceci :

« Les abeilles et autres pollinisateurs sont essentiels pour nos écosystèmes, notre production alimentaire et, par conséquent, l’avenir de notre société. Trois quarts de la production alimentaire totale européenne est dépendante de la pollinisation. Sans abeilles pas de nourriture : c’est aussi simple que cela. Pour mieux protéger ses pollinisateurs, il est donc grand temps que l’Europe passe à un modèle agricole plus vert et à une utilisation plus durable des pesticides. Voilà pourquoi le Groupe S&D demande l’instauration, à l’échelle de l’UE, d’objectifs contraignants de réduction de l’utilisation de pesticides. Il faut créer un environnement non toxique et mettre fin à l’extinction des pollinisateurs. »

István Ujhelyi, eurodéputé et rapporteur fictif S&D pour ce dossier, a ajouté ce qui suit :

« La disparition des abeilles sur Terre implique automatiquement celle d’au moins cent mille espèces végétales, incapables de survivre. »

« Les pollinisateurs sauvages et domestiqués sont vitaux pour la sécurité alimentaire, pour la vie de notre écosystème, et pour l’économie. En effet, 15 milliards d’euros de production agricole annuelle dépendent directement des pollinisateurs. Quatre espèces de fleurs sauvages et de cultures céréalières sur cinq de l’Union européenne dépendent des insectes pour la pollinisation. »

« Malheureusement, la diversité et le nombre de pollinisateurs décline depuis 1970. »

« Les causes sont principalement la pollution environnementale, le changement climatique, l’utilisation des pesticides, le développement urbain et la gestion agricole. En conséquence, nous devons prendre des mesures urgentes et transformatrices pour protéger et restaurer les pollinisateurs en général – tant domestiques que sauvages - et leurs services. Il faut se débarrasser de notre dépendance aux pesticides, pour protéger nos enfants et l’avenir de notre planète. »

Eurodéputés impliqués

GUTELAND Jytte

Coordinateur
Suède

UJHELYI István

Membre
Hongrie

Contact presse S&D

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Europe numérique et IA : aux yeux des S&D, la Commission européenne doit amplifier la dimension sociale des ambitions numériques de l’UE

Communiqué de presse

« L’Europe doit renouveler et améliorer les règles concernant son infrastructure énergétique », affirment les S&D

Communiqué de presse

Pour les S&D, la stratégie numérique européenne ne doit laisser personne sur la touche