Publié:
Partager:

La plénière du Parlement européen s’apprête à voter sur la nomination de Christine Lagarde à la présidence de la Banque centrale européenne.

A la veille de ce vote, Iratxe García, présidente du Groupe des Socialistes & Démocrates au Parlement européen, a déclaré ceci :

« L’Europe doit évoluer vers une société durable, tant sur le plan environnemental que social, et la banque centrale peut jouer un rôle important dans ce processus. Nous voterons pour Christine Lagarde parce qu’elle s’est engagée à peser de tout le poids de la BCE pour réaliser une transition juste vers un modèle durable, et parce qu’elle a promis de poursuivre la politique de relance de Mario Draghi. De plus, c’est une excellente nouvelle que pour la première fois, cette banque soit dirigée par une femme. Son attachement à la parité des sexes au conseil d’administration est tout aussi positif. »

« Il s’agit de positions de départ. Nous serons sur les trousses de la présidente de la BCE, pour veiller à ce que la politique monétaire serve à améliorer les vies des gens. Les dernières décisions de Mario Draghi offrent à Christine Lagarde un espace pour repenser les objectifs et stratégies de la BCE, et les aligner sur les Objectifs du développement durable de l’ONU. Sa disponibilité à doper les achats d’obligations vertes par la BCE est un bon signe, et nous comptons sur elle comme alliée dans la lutte pour une croissance durable, équitable et inclusive. »

« Adossée à de faibles taux d’intérêts et à des programmes d’achat d’obligations, la politique de relance a déjà aiguillonné notre économie et permis la création d’emplois. À présent, nous avons besoin d’une politique budgétaire pour doper les investissements et éviter une récession. Car la politique monétaire seule est insuffisante. Voilà pourquoi mon groupe continue à réclamer plus de flexibilité ainsi que la réforme du Pacte de stabilité et de croissance. »

« Lors du débat en plénière de ce jour, des parties du Groupe PPE ont une fois de plus entonné le mantra disciplinaire et austéritaire. Nous attendons de Christine Lagarde qu’elle résiste à cette rigidité, susceptible de mettre en danger l’euro et le bien-être de nos citoyens. »

« Nous comptons sur Christine Lagarde pour maintenir et élargir les relations instituées entre la BCE et le Parlement européen, afin de préserver la responsabilisation démocratique et, partant, la légitimité de notre banque centrale. Le Groupe S&D veillera à ce que le Parlement européen joue pleinement son rôle de surveillance des politiques de la BCE, et à ce que Christine Lagarde tienne ses promesses. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

PELZ Silvia

Press Officer
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Budget 2020 de l’UE : les priorités de l’Europe sont nos priorités

Communiqué de presse

« Malgré l’opposition du Conseil, nous sommes solidaires des Belges licenciés », déclarent les S&D

Communiqué de presse

« Lancez une fiscalité numérique mondiale opérationnelle », enjoignent les S&D aux ministres des Finances