Publié:
Partager:

La conférence de l’initiative “Progressive Society” a eu lieu ce 8 avril à Lisbonne.

À cette occasion, le chef de file du Groupe S&D Udo Bullmann a demandé une nouvelle stratégie d’investissement pour l’Europe du Sud :

« C’était un honneur de présenter le programme du Groupe S&D pour une Europe plus durable et plus sociale, ici au Portugal en présence du premier ministre António Costa ainsi que d’autres anciens et nouveaux amis. Nous avons un but commun : une Europe qui lutte contre les inégalités, améliore les vies du plus grand nombre, et protège la planète contre la surexploitation. Toute l’Europe du Sud peut et doit devenir un axe central de cette entreprise. Car nous retrouvons ici un grand nombre de nos défis communs : taux élevés de chômage des jeunes, risque de catastrophes naturelles comme les incendies de forêt ou les inondations, etc. Cependant, la région du Sud présente aussi des atouts majeurs, comme sa géographie et son exposition au soleil et au vent, superbes ressources susceptibles d’exploitation économique et écologique importante dans des domaines comme le transport, la logistique, le tourisme, l’agriculture durable et l’énergie. Nous ne devons pas laisser cet immense potentiel aux seuls investisseurs étrangers ; nous devons l’explorer et faire de l’Europe du Sud une plaque tournante du développement social et durable. Voilà pourquoi l’Union européenne a besoin d’une audacieuse stratégie d’investissement pour le Sud. »

« Et le Portugal est le lieu idéal pour lancer cette stratégie. Le premier ministre Costa et son gouvernement ont montré, ces dernières années, qu’il existe en effet une alternative au mantra austéritaire injuste. Ils ont sorti le Portugal de la crise, non par un resserrement budgétaire perpétuel mais par l’investissement, dans la population, dans les universités, dans l’infrastructure – et les chiffres leur donnent raison. L’Europe du Sud a une longue histoire de creuset de cultures et de laboratoire d’idées. Aujourd’hui, l’UE doit s’appuyer sur cette tradition et forger de nouvelles alliances. L’autonomisation du Sud et la minimisation des disparités bénéficiera tant aux populations locales qu’à l’Europe dans son ensemble. »

Eurodéputés impliqués

BULLMANN Udo

Coordinateur
Allemagne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Les S&D estiment que la COP25 doit entendre les voix des 2 milliards de citoyens des pays de l’UE, d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique – fini les paroles, passez à l’action !

Communiqué de presse

« Si quelqu’un est capable de mettre en œuvre une approche progressiste et durable de la cohésion et des réformes, c’est Elisa Ferreira », affirment les S&D

Communiqué de presse

« Nous sommes convaincus que Jutta Urpilainen sera une commissaire exceptionnelle pour réaliser les Objectifs du développement durable et lutter contre la pauvreté », affirment les S&D