Publié:
Partager:

Ce 30 janvier, le parlement albanais annulait le vote prévu concernant le train de mesures « anti-diffamation ». Celui-ci doit d’abord être étudié par la Commission de Venise. Ce sont les organisations de la société civile, ainsi que la communauté internationale dont l’UE et le Conseil de l'Europe, qui avaient demandé le report du vote jusqu’après l’évaluation par la Commission de Venise. Le Groupe S&D appelle le parlement albanais à intégrer à la nouvelle loi toutes les futures recommandations de la Commission de Venise concernant la liberté d'expression et des médias - avant de passer au vote.

Kati Piri, viceprésidente S&D chargée des affaires étrangères, a déclaré ceci :

« La majorité du parlement albanais a pris une très bonne décision, qui témoigne de maturité. En effet, la liberté des médias est une condition fondamentale pour rejoindre l’UE.  Cela démontre la volonté de respecter les règles européennes, de collaborer avec les institutions internationales et d’intégrer nos valeurs. Pour la suite, nous demandons à l’ensemble des partis politiques d’Albanie de prendre très au sérieux les recommandations de la Commission de Venise, et ce avant de soumettre au vote cette nouvelle loi sur les médias. Étant donné que l’Albanie est décidée à progresser sur la voie de l’adhésion à l’UE, elle doit pouvoir entendre les opinions et les conseils venant de partenaires européens qui souhaitent autant qu’elle la voir rejoindre cette famille. »

Isabel Santos, eurodéputée S&D et rapporteuse du PE pour l’Albanie, a ajouté ce qui suit :

« Je considère la décision prise aujourd’hui comme un nouveau témoignage du désir de l’Albanie de progresser sur la voie de l’adhésion à l’UE. La volonté de collaboration avec le Conseil de l'Europe au travers de la Commission de Venise, avec l’Union européenne et la communauté internationale, démontre l’attachement de ce pays au processus d’adhésion. Espérons que ce signal supplémentaire convaincra les États membres de l’UE qu’il faut débloquer rapidement cette situation. L’Union européenne doit répondre par de nouveaux progrès aux gestes entérinés par la majorité du parlement albanais. »

« Je suis une fervente partisane du processus d'élargissement à l’Albanie. Je suis persuadée que ce pays ne peut que bénéficier du désamorçage des controverses politiques. Cela renforcera la prise de conscience, par les différents acteurs, que c’est seulement ensemble qu’ils pourront répondre aux défis et faire aboutir leurs efforts d’adhésion à l’UE. »

Eurodéputés impliqués

PIRI Kati

Vice-président/e
Pays-Bas

SANTOS Isabel

Coordinateur
Portugal

Contact presse S&D

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Si le Royaume-Uni veut réellement un accord, des progrès significatifs doivent être réalisés la semaine prochaine », déclarent les S&D

Communiqué de presse

A la veille de la conférence des donateurs, le Groupe S&D appelle à la solidarité avec les réfugiés vénézuéliens et à la fin des sanctions

Communiqué de presse

Le nouveau gouvernement Nétanyahou inquiète les S&D : « Nous n’accepterons jamais l’annexion illégale des territoires occupés »