Publié:
Partager:

Ce vendredi 29 mars est la dernière chance, pour les États membres, de se rallier à l’accord résultant des négociations concernant l’actualisation des règles de coordination des systèmes de sécurité sociale, en matière d’indemnités de chômage, de soins de longue durée, d'allocations familiales ; l'accord porte aussi sur une amélioration des règles relatives au détachement et de la législation concernée. Cet accord était réalisé la semaine passée entre le Parlement européen et le Conseil. Cependant, un groupe d’États membres tente à présent de bloquer les étapes suivantes de finalisation de l’accord.

 

Guillaume Balas, eurodéputé et négociateur S&D pour le Parlement européen, a déclaré ceci :

« Les États membres doivent cesser de se comporter comme des enfants capricieux et assumer leurs responsabilités envers les 500 millions de citoyens européens. Ils doivent cesser de bloquer la coordination des sécurités sociales pour les citoyens et les travailleurs européens. A l’instar des autres membres du Parlement européen, les Socialistes & Démocrates sont prêts à aller de l’avant, mardi prochain en commission Emploi et au mois d’avril en plénière. En ces temps de mobilité accrue du travail, la protection des droits sociaux revêt une importance cruciale. Le temps de l’action, c’est maintenant. »

Contact presse S&D

WOLSCHLAGER Markus

Political Advisor
Autriche

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Pour les S&D, la stratégie numérique européenne ne doit laisser personne sur la touche

Communiqué de presse

Conservateurs et libéraux n’ont pas l’ambition de combler l’écart salarial hommes-femmes

Communiqué de presse

Iratxe García incite la Commission à plus d’ambition pour la participation citoyenne à la Conférence sur l’avenir de l’Europe