Publié:
Partager:

Les Socialistes & Démocrates prennent l’égalité des sexes au sérieux. Or, avec la nomination de Philip Lane au Directoire de la Banque centrale européenne (BCE), de José Manuel Campa à la présidence de l’Autorité bancaire européenne (ABE), et de Sebastiano Laviola comme numéro deux du Conseil de résolution unique (CRU), ils constatent que l’équilibre hommes-femmes a une nouvelle fois été passée par pertes et profits. En conséquence, le Groupe S&D refusera désormais de prendre en considération toute liste de candidats où les femmes n’occupent pas leur place légitime.

Pervenche Berès, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D pour les affaires économiques et monétaires, a déclaré ceci :

« À la demande du Groupe S&D, la plénière du Parlement européen a discuté aujourd’hui de la situation inacceptable de manque de respect permanent de l’équilibre hommes-femmes dans les postes dirigeants de l’UE. Les femmes doivent être représentées à égalité à tous les niveaux de la société. Notre résolution demande le respect de l’équilibre hommes-femmes dans toute future nomination au sein des institutions et organes européens et nationaux. Nous écartons les engagements dans ce sens de groupes politiques comme les Verts ou le GUE, qui ont également voté pour ces nominations en commission. Il faut un engagement résolu et fiable pour améliorer la situation, à l’avenir. »

Iratxe García-Pérez, eurodéputée et porteparole du Groupe S&D pour les droits des femmes et l’égalité des sexes, a ajouté ce qui suit :

« Nous soulignons la position du Groupe S&D : à l’avenir, nous ne prendrons plus en considération les listes de candidats non-respectueuses du principe de l’équilibre hommes-femmes. Nous appelons toutes les forces progressistes à soutenir cette bataille politique en votant aujourd’hui pour notre résolution en matière d'équilibre hommes-femmes. Il ne manque pas de femmes qualifiées pour ces postes. Ce qui manque, c’est la volonté politique de mettre en place dans notre société le juste équilibre hommes-femmes. Alors que celui-ci est dans l’intérêt de tous, car la diversité renforce non seulement l’égalité, mais aussi la stabilité économique, et elle réduit le risque des décisions inspirées par la solidarité masculine. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe
President/e
Espagne

Contact presse S&D

WOLSCHLAGER Markus
Political Advisor
Autriche

Sur le même suje

Communiqué de presse

« L’Europe doit retrouver son inspiration sociale et placer les gens au cœur de son action politique », déclare Iratxe García, la nouvelle présidente du Groupe S&D

Communiqué de presse

Pour les S&D, l’UE doit mieux défendre les personnes LGBTI en Europe et dans le monde

Communiqué de presse

« A l’occasion de la Fête du Travail, nous réitérons notre appel en faveur d’une Europe équitable et progressiste pour tous », déclare le chef de file S&D Udo Bullmann