Publié:
Partager:

Le Parlement européen s’est rangé derrière la demande signée par quatre millions d’Européens, de mettre fin à l’obligation d’avancer ou de reculer les montres d'une heure tous les six mois. Ce 26 mars, le PE adoptait en effet le rapport élaboré par l’eurodéputée S&D Marita Ulvskog, qui demande la fin des changements d’heure saisonniers en 2021.

 

L’eurodéputée S&D Marita Ulvskog a déclaré ceci :

« Nous avons entendu la demande des citoyens de l’UE, qui estiment que ce changement d’heure semestriel est néfaste pour la santé. Des études ont montré que les changements ou l’absence de changements d’heure n’induisent pas d’économie d’énergie significative. En conséquence, la santé des enfants, des personnes âgées et des malades est une raison suffisante, à nos yeux, pour demander l’abolition de ces changements saisonniers. »

« Il appartiendra à chaque État membre de décider s’il préfère l’horaire d’été ou d’hiver. Car l'Union européenne n’est pas compétente en la matière. Cependant, nous ne pouvons pas admettre la mise en place d’un patchwork d’horaires au sein de l’UE – nous attendons donc des États membres qu’ils coordonnent leur décision. »

« Cela s’avèrera crucial, en particulier pour le transport transfrontalier, aérien ou ferroviaire. Dans cet esprit, nous avons ajouté un article qui permet à la Commission de postposer l’application de la nouvelle directive, au cas où l’absence d’arrangements appropriés serait susceptible de porter un préjudice significatif et permanent au bon fonctionnement du marché unique, ou de constituer une menace. Le cas échéant, la Commission aurait le droit de reporter l'application d'un an au maximum, et d’avancer une nouvelle proposition. »

 

Ismail Ertug, eurodéputé et porteparole S&D pour les transports, a ajouté ce qui suit :

« La Commission a demandé aux citoyens ce qu’ils pensaient du changement d’horaire saisonnier, et 4,6 millions ont répondu, dont 84 % ont indiqué préférer ne pas avoir à changer d'horaire. Les économies d’énergie motivaient le changement d’horaire. Cependant, il s’avère que celui-ci affecte négativement les récoltes et le bien-être animal, en cassant les biorythmes du bétail. »

« Les effets sur la santé publique sont également négatifs, les enfants et les personnes âgées étant les plus affectées. Dans ces conditions, nous avons décidé de nous ranger derrière la demande des citoyens et de demander la fin coordonnée du changement d’heure saisonnier. »

 

À présent, Marita Ulvskog devra négocier l’accord final avec le Conseil de l’UE. Si celui-ci acceptait sa proposition, cela signifierait que les pays qui adopteraient l’heure d’été changeraient une dernière fois d'heure le dernier dimanche de 2021, et ceux qui adopteraient l’heure d’hiver le feraient en octobre 2021.

Eurodéputés impliqués

ERTUG Ismail
Membre
Allemagne

Contact presse S&D

MARTIN DE LA TORRE Victoria
President's spokesperson
Espagne

Sur le même suje

Communiqué de presse

Les S&D incitent la Commission à se réveiller : il faut réglementer les perturbateurs endocriniens pour protéger la santé des citoyens !

Communiqué de presse

« Les poids lourds contribueront enfin à la réduction des émissions de CO2 », déclarent les S&D

Communiqué de presse

« Le programme LIFE est essentiel pour la transition vers une économie durable tant sur le plan humain qu’environnemental », déclarent les S&D