Partager:

Les eurodéputés S&D de la commission spéciale AIDA (L’intelligence artificielle à l’ère du numérique) organisent cette semaine un débat intitulé Valuing Labour in the age of AI (Valoriser le travail à l’ère du numérique). Le débat se concentrera sur la manière dont l’intelligence artificielle peut faire complément au travail humain, tant sur les lieux de travail qu’en général. Eurodéputés et spécialistes aborderont les défis actuels et les meilleures pratiques en la matière.

Le débat sera diffusé en direct sur www.socialistsanddemocrats.eu, ainsi que sur nos canaux dans les réseaux sociaux. Le programme complet est ici.

 

Les eurodéputés S&D Ibán García del Blanco (coordinateur S&D en commission spéciale AIDA), Miapetra Kumpula-Natri (1re viceprésidente de la commission spéciale AIDA), Tiemo Wölken (coordinateur S&D en commission JURI), et Brando Benifei (rapporteur fictif AIDA), déclarent en substance ceci, dans une déclaration conjointe :

« Il est grand temps de faire face à la crainte généralisée que l’intelligence artificielle va prendre nos emplois et accroître le chômage. Si ces craintes sont légitimes, la forme que prendra l’avenir dépend de nous. Il faut exploiter les nouvelles technologies pour créer des emplois de qualité pour les Européens, et pour donner plus de sens aux emplois actuels – pas pour aggraver les conditions de travail. L’IA doit être un complément aux emplois, contribuer à l’amélioration des conditions de travail et de la qualité de vie : amélioration de la distribution des tâches, réduction de l’exposition à des conditions préjudiciables, etc. »

« Nous voulons donc une IA humano-centrée et éthique, respectueuse des libertés fondamentales, de la vie privée et de la sécurité des travailleurs. Une IA éthique doit faire preuve de responsabilité sociale et respecter l'égalité des sexes. Nous disons ‘non’ au traçage et à la surveillance des travailleurs. Nous voulons que les partenaires sociaux jouent un rôle crucial dans la définition des règles éthiques de l’IA au travail et sur les lieux de travail. Cela peut concerner, entre autres, l’amélioration de la distribution des tâches ou la réduction de l’exposition à des conditions de travail préjudiciables. »

« Nous avons organisé le débat sur la valorisation du travail à l’ère du numérique dans cet état d’esprit. Nous avons invité des politiciens, des chercheurs, des représentants syndicaux, pour échanger et élaborer, ensemble, des solutions qui ne laissent personne sur la touche. Il s’agit d’évaluer la montée en puissance de l’IA du point de vue du travail et du point de vue juridique. Car toute future législation concernant l’IA doit tenir compte des droits des travailleurs. Nous l’affirmons depuis toujours : le développement de l’intelligence artificielle doit aller de pair avec celui du socle européen des droits sociaux. »

« La littératie numérique est essentielle pour entrer de plain-pied dans l’avenir. En conséquence, il faut bien informer les citoyens, par tous les moyens disponibles, qu’il s’agisse de l’enseignement ou de campagnes de sensibilisation. Et toute idée est la bienvenue. Nous incitons donc les gens à regarder le débat et à nous faire part de leurs questions et initiatives. Nous tiendrons compte de toutes. »

Galerie de médias

Eurodéputés impliqués

GARCÍA DEL BLANCO Ibán

GARCÍA DEL BLANCO Ibán

Coordinateur
Espagne
WÖLKEN Tiemo

WÖLKEN Tiemo

Coordinateur
Allemagne
BENIFEI Brando

BENIFEI Brando

Head of delegation
Membre
Italie
KUMPULA-NATRI Miapetra

KUMPULA-NATRI Miapetra

Head of delegation
Membre
Finlande

Contact presse S&D

Chiru Dana

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie