Publié:
Partager:

L’épidémie de COVID-19 menace des millions d’emplois dans les industries du tourisme et du transport. Dans ce contexte, le Groupe S&D exhorte les autorités européennes à écouter les personnes concernées et à prendre les mesures nécessaires pour empêcher l’effondrement du troisième secteur économique d’Europe.

István Ujhelyi, eurodéputé et viceprésident S&D de la commission Tourisme et transport, a déclaré ceci :

« Troisième secteur économique européen, qui représente plus de 10 % du PIB du continent et y emploie plus de 25 millions de personnes, le tourisme est au bord de l’effondrement. Non seulement des millions d’emplois directs sont menacés, mais en plus, la structure du secteur fait que d’innombrables petites et moyennes entreprises risquent également la cessation d’activités. »

« La position des parties prenantes du tourisme européen est très claire au sujet des mesures urgentes que doivent prendre les décideurs pour réduire les effets économiques de l'épidémie de COVID-19 et sauver des millions d’emplois, gravement menacés. Le Groupe S&D soutient résolument cette demande de mesures immédiates, formulée par les acteurs de l’industrie touristique européenne. »

« S’il ne fait aucun doute que la santé et la sécurité priment, il faut cependant prendre aujourd’hui les mesures nécessaires afin d’empêcher demain le secteur du tourisme européen de s’effondrer. Dans cet esprit, le Groupe S&D exhorte la Commission européenne à étendre les mesures de la riposte à la crise à ce domaine, à y accorder la priorité, et à inclure ces secteurs dans les plans de relance. »

Johan Danielsson, eurodéputé et porteparole S&D pour le transport, a ajouté ce qui suit :

« Transport et tourisme vont de pair. Les nombreuses restrictions de déplacement, fermetures d’aéroports, annulations de vols, de trains et de croisières ont lourdement touché le secteur du transport. L’UE et ses États membres doivent prendre des mesures pour garantir la santé et la sécurité des travailleurs de ce secteur, et pour assurer la survie des entreprises du secteur. »

« Par ailleurs, l’Union et les gouvernements nationaux doivent assurer des allocations maladie à tous. Ils doivent soutenir des solutions négociées collectivement concernant les horaires de travail, afin d’éviter les licenciements de masse. Il faut également garantir au secteur et aux voyageurs du tourisme une certitude maximale. Dans cet esprit, je salue les lignes directrices concernant les droits des passagers au sein de l’UE, présentées par la Commission. »

Eurodéputés impliqués

DANIELSSON Johan

Coordinateur
Suède

UJHELYI István

Membre
Hongrie

Contact presse S&D

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Les S&D pressent les institutions de l’UE à sauver le secteur du tourisme de la banqueroute : « Nous devons agir maintenant – plus tard, il sera trop tard ! »

Communiqué de presse

Événement S&D en ligne de ce soir : Iratxe García et les dirigeants progressistes se concertent sur « Un nouveau départ pour l’Europe ! »

Communiqué de presse

Pour les S&D, le moment est venu de mettre en place une Union européenne de la Santé – car si pas maintenant, quand ?