Publié:
Partager:

Ce 27 novembre, les eurodéputés S&D soutenaient le budget 2020 de l’UE, qu’ils considèrent comme le plus progressiste jamais proposé. Pour la première fois, en effet, 21 % de ce budget sont affectés à la lutte contre le changement climatique, et l’Initiative pour les jeunes et le programme Erasmus retiennent une attention spéciale. Le travail du Groupe S&D a rendu ces résultats possibles.

Eider Gardiázabal, eurodéputée et porteparole S&D pour le budget, a déclaré ceci :

« Ayant réussi à donner clairement corps aux priorités européennes, à présent l’essentiel est de savoir comment financer celles-ci. »

« Un euro sur cinq du budget est affecté à la lutte contre le changement climatique. Si le chemin est encore long, nous avons accompli un pas de plus vers la réalisation de notre but. Ce budget remet également à l’honneur l’Initiative pour l’emploi des jeunes. »

« Je suis fermement convaincue que nous avons réussi à obtenir un accord équilibré.

Pierre Larrouturou, eurodéputé et négociateur S&D pour le budget 2020 de l’UE, a ajouté ce qui suit :

« Les négociations étaient particulièrement dures. Comme d’habitude. Pourtant, nous avons obtenu des résultats dans de nombreux domaines, parce que nous avons été capables de définir des priorités claires, conformes aux attentes de nos citoyens : la protection climatique et l’emploi des jeunes. Globalement, nous avons obtenu un budget supérieur de 1,9 milliards d’euros à la proposition du Conseil. »

« Compte tenu des contraintes auxquelles nous étions soumis, il s’agit d’un excellent résultat. À présent, nous nous posons tous la même question : quelle est notre ambition pour l’Europe, pour notre avenir et pour l’avenir de nos enfants ? Pour réaliser de grandes ambitions, il faut un budget qui soit à la hauteur. Notre but est de préserver l’avenir de la planète – et nous savons que ce budget est insuffisant à cet égard. »

« Pour gagner la bataille du climat, l’UE doit aller plus loin. Il faut réduire de moitié les émissions durant les prochaines années, et à cet effet, il faut engager des milliards. L’UE va donc devoir trouver de l’argent frais. Rien ne serait pire qu’un Green New Deal sans financement approprié. Il faut donc trouver de nouvelles solutions en matière de ressources propres. »

Eurodéputés impliqués

GARDIAZABAL RUBIAL Eider

Coordinateur
Espagne

LARROUTUROU Pierre

Membre
France

Contact presse S&D

CHIRU Dana

Press Officer
Roumanie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Iratxe García incite la Commission à plus d’ambition pour la participation citoyenne à la Conférence sur l’avenir de l’Europe

Communiqué de presse

« Nous avons besoin d’argent frais et de mesures sociales pour assurer une transition juste », déclare Iratxe García

Communiqué de presse

« Pas d’abeilles, pas de nourriture, pas de vie ! La Commission doit prendre des mesures immédiates pour réduire l’usage des pesticides et sauver les pollinisateurs », déclarent les S&D