Publié:
Partager:

La dramatique épidémie du COVID-19 oblige les Européens et les institutions de l’UE à s’unir et à agir efficacement afin de gagner la bataille. Il est urgent de prendre des mesures à l’échelle de l’UE afin d’empêcher la propagation du virus.

Iratxe Garcia, présidente du Groupe S&D, a déclaré ceci :

« Nous ne surmonterons cette crise qu’en faisant preuve d’unité et de solidarité. Avant tout, je veux rendre hommage à l’ensemble des travailleurs de la santé pour leur travail exceptionnel en ces temps difficiles. Nous devons être conscients du rôle important des systèmes de santé publics et de la manière dont les gens réagissent aux mesures draconiennes prises dans des pays comme l’Italie. Nous sommes tous concernés, et nous devons agir avec responsabilité et précaution. Il faut intensifier le partage d’informations et des meilleures pratiques. Et il faut être solidaires concernant les produits requis par les régions les plus affectées. »

« En tant que politiciens, nous avons aussi la responsabilité de prévoir les incidences économiques et sociales de cette crise. Dans cette optique, nous demandons sans délai ni hésitation la pleine application de la flexibilité prévue dans le Pacte de stabilité et de croissance. Les États membres doivent investir autant que nécessaire pour éviter la propagation du virus et pour prendre soin des malades. »

« Cependant, la souplesse budgétaire ne suffit pas. L’Union doit se doter de la capacité budgétaire requise pour activer des politiques contracycliques et mener des actions directement ciblées. De plus, il faut libérer des soutiens financiers additionnels. La Banque européenne d'investissement doit exploiter tous les moyens à sa dispositions pour fournir aux PME des liquidités d’urgence, pour soutenir le financement des secteurs économiques les plus affectés et pour protéger les emplois. »

Jytte Guteland, eurodéputée et porteparole S&D en commission Environnement, rapporteuse du PE pour la résolution concernant le COVID-19, a ajouté ce qui suit :

« C’est précisément aujourd’hui, alors qu’elle est confrontée à une menace sanitaire grave comme la crise du COVID-19, que l’Europe doit être unie et efficace pour protéger ses citoyens. Les citoyens de l’UE veulent plus que juste des paroles. Ils attendent, à juste titre, des mesures concrètes, qui apportent une réponse coordonnée et commune à l’endiguement de la propagation du virus. Car endiguer le virus dans la mesure du possible permet d’éviter la surcharge des systèmes nationaux de soins de santé, et donne du temps au développement d’un vaccin et des traitements potentiels. »

« Dans cette optique, les Socialistes & Démocrates saluent la décision de la Commission européenne de libérer près de 50 millions d’euros pour financer cette recherche. Cependant, cela ne peut être suffisant. »

« L’UE fait appel à des approvisionnements conjoints pour l’achat d’équipements de protection personnelle, comme les masques. Nous demandons à la Commission d’accélérer ces procédures, et de l’exploiter également pour des équipements comme les ventilateurs, les systèmes de diagnostic et les futurs traitements. De la sorte, tous les États membres bénéficieront de l’égalité d’accès aux équipements, aux traitements et aux vaccins, ce qui évitera des spéculations inacceptables sur les prix. »

Hélène Fritzon, viceprésidente S&D responsable de la santé, a précisé les points suivants :

« Nous devons continuer à informer, à collaborer et à prendre des mesures pour endiguer la propagation de la contamination. Par ailleurs, l’Europe doit être prête à faire face aux incidences économiques et sociales de l’épidémie. À cet effet, les États membres doivent profiter de la souplesse budgétaire additionnelle à laquelle ils ont droit en ces circonstances. L’Union ne doit pas laisser cette nouvelle crises sanitaire se transformer en récession. Il faut donner aux citoyens l’assurance que l’UE et ses États membres agissent à tous les niveaux pour contenir le virus. »

« Nous ne pouvons ignorer l’impact social du COVID-19. Il faut que les droits des travailleurs restent garantis en totalité, entre autres la flexibilité des horaires et le paiement des congés maladie en cas de quarantaine. »

« Si cette crise nous enseigne une leçon, c’est bien que sur le long terme, l’ensemble des États membres doivent renforcer leurs systèmes de sécurité sociale et de santé publique. Il s’agit de prévoir des infrastructures bien équipées, de grande qualité et accessibles à toutes et tous. »

Eurodéputés impliqués

GARCÍA PÉREZ Iratxe

President/e
Espagne

FRITZON Heléne

Head of delegation
Vice-président/e
Suède

GUTELAND Jytte

Coordinateur
Suède

Contact presse S&D

Martin De La Torre Victoria
President's spokesperson

MARTIN DE LA TORRE Victoria

Espagne

BERNAS Jan

Press Officer
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Le COVID-19 ne peut être un prétexte pour jeter aux orties le mode d’emploi de la démocratie et des droits fondamentaux

Communiqué de presse

« Le plan de relance est un investissement historique que nous devons aux générations futures », déclare Iratxe García

Communiqué de presse

Les S&D mènent la riposte du Parlement européen au plan de relance européen