Publié:
Partager:

Le Groupe S&D condamne fermement les dernières déclarations du président étatsunien Donald Trump, qui qualifiait les pays africains, le Salvador et Haïti de « pays de merde ». En insultant d’autres nations, le président des États-Unis montre une fois de plus sa totale incapacité à protéger et préserver une atmosphère pacifique et respectueuse au sein de la communauté internationale.

 

Gianni Pittella, eurodéputé et président du Groupe S&D, a déclaré ce qui suit :

« Malheureusement, le président Trump a oublié d’activer son cerveau avant de s’exprimer. Il ne lui suffisait pas de qualifier les Mexicains de criminels, ou de se référer aux musulmans comme à des terroristes ; à présent ses paroles délirantes et racistes s’en prennent à Haïti, au Salvador et aux pays africains. »

« Chaque jour, Trump démontre à nouveau son incapacité à diriger les USA et la communauté internationale. Le seul langage qu’il connaisse est celui des insultes, de l’intimidation et de la menace. Ce n’est plus tolérable. » 

« Dans ces conditions, nous exprimons notre pleine solidarité avec les populations de Haïti, du Salvador et d’Afrique. Les migrants établis aux États-Unis de tous ces pays contribuent au développement d’une nation extraordinaire, qui ne mérite pas d’être représentée de cette manière. »

Contact presse S&D

BERNAS, Jan

Political Advisor
Italie

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Le COVID-19 ne peut être un prétexte pour jeter aux orties le mode d’emploi de la démocratie et des droits fondamentaux

Communiqué de presse

« L’absence de progrès est extrêmement inquiétante », commentent les S&D l’état des négociations entre l’UE et le Royaume-Uni

Communiqué de presse

« Sans contrôle parlementaire ni liberté d'expression, la Hongrie n’est plus une démocratie effective », déclarent les S&D