Partager:

Ce 12 septembre, le Parlement européen, soutenu par le Groupe S&D, adoptait une résolution qui soulignait la nécessité de maintenir un partenariat fort UE-USA, bien que de nombreuses décisions de l’administration Trump mettent en péril l'ordre multilatéral international fondé sur des règles. Cependant, aux yeux du Groupe S&D il est clair que si Trump maintenait sa posture de confrontation commerciale, les Européens devront répondre dans l’unité et avec esprit de décision.

 

 

Victor Boştinaru, viceprésident S&D responsable des affaires étrangères, a déclaré ceci :

« Je suis persuadé que nous avons réussi à négocier un rapport bien équilibré. Cela souligne d’une part l’importance d’un partenariat fort avec les USA, pierre angulaire depuis la Seconde Guerre mondiale d’un système multilatéral fondé sur des règles et des valeurs. »

« D’autre part, les décisions et politiques de l’administration US actuelle, comme le retrait de l’accord climatique de Paris ou de accord nucléaire avec l’Iran, sapent la confiance mutuelle et sont susceptibles de mettre en péril ce partenariat de longue date. De plus, le soutien verbal accordé par certains fonctionnaires US aux forces xénophobes et populistes d’Europe, ainsi que les menaces adressées au Tribunal pénal international (TPI) et ses juges sont inacceptables. »

« Toutefois, l’UE et les USA sont confrontés à un grand nombre de défis communs, comme le changement climatique, le terrorisme, le fondamentalisme ou l’instabilité croissante dans nos voisinages. Dans ces conditions, il est essentiel de sauvegarder notre dialogue et notre collaboration, entre autres au sein de l’OTAN. En conséquence, nous sommes prêts à exploiter tous les autres canaux disponibles de communication et de coopération, entre autres avec le Congrès étatsunien, pour veiller à ce que la relation UE-USA reste forte et pour préserver l’ordre démocratique, libéral et multilatéral. »

 

Bernd Lange, eurodéputé et porteparole du Groupe S&D pour les relations commerciales UE-USA, président de la commission Commerce du PE, a ajouté ce qui suit :

«  Pour le Groupe S&D, il est clair que nous ne pouvons permettre à personne de nous forcer à nous asseoir la table de négociation. Dans cette note, j’ai indiqué très clairement ce que je pensais de l’initiative commerciale Trump-Juncker. Il n’y a pas de base de négociations aussi longtemps que les droits de douane illégaux levés par les USA sur l’acier restent en vigueur. »

« De plus, nous ne sommes pas intéressés par un accord qui ne tient pas compte des aspects centraux de notre politique commerciale, et qui ne prévoit pas, entre autres, l’engagement de respecter nos normes fondamentales du travail ou de ratifier l’accord climatique de Paris. Ni plus, ni moins. »

 

 

Eurodéputés impliqués

LANGE Bernd

LANGE Bernd

Membre
Allemagne

Contact presse S&D

Czerny-grimm Inga

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Le Groupe S&D condamne les nouvelles mesures de répression contre le parti HDP

Communiqué de presse

« La solidarité doit être la règle, non l’exception », déclarent les S&D au sujet du nouveau pacte sur la migration et l’asile

Communiqué de presse

« Seul le dialogue permet d’avancer – la Turquie doit s’abstenir de toute nouvelle action illégale et unilatérale en Méditerranée orientale », déclarent les S&D