Publié:
Partager:

Ce 12 février, le Parlement européen adoptait une série de rapports concernant l’amélioration des structures de l’Union européenne. Ces textes appelaient respectivement à renforcer les procédures de contrôles et de contrepoids de la Commission européenne ; à promouvoir la Charte des droits fondamentaux et la citoyenneté de l’UE ; et à rendre plus efficace le renforcement de la coopération prévue par les traités.

Mercedes Bresso, eurodéputée et viceprésidente du Groupe S&D, autrice du rapport sur le contrôle politique de la Commission européenne, a déclaré ceci :

« Au moment où, pour la première fois dans l’histoire de l’Union, un État membre quitte celle-ci, il est important de se pencher sur les structures de l’UE, leur fonctionnement et leur amélioration. Les rapports adoptés aujourd’hui par le PE proposent des solutions pratiques en la matière, qui ne nécessitent pas de modifications des traités. »

« La Commission doit tenir compte plus sérieusement des initiatives législatives du Parlement européen. En effet, le Parlement est le lien direct avec les citoyens européens. Il est donc essentiel que ses propositions s’incarnent dans des lois. De plus, nous avons démontré notre soutien sans failles au processus des Spitzenkandidaten, les candidats de tête, qui permet aux citoyens de participer directement au choix du président de la Commission. Enfin, l’abaissement du seuil nécessaire au lancement d’une motion de censure par le Parlement européen contre la Commission constitue un outil puissant, dont le PE doit pouvoir disposer dans les cas les plus extrêmes. »

« Il faut renforcer le contrôle de la nomination des hauts fonctionnaires. Il faut que le processus de décision trouble et les tactiques sournoises utilisées pour installer Martin Selmayr au poste de secrétaire général de la Commission européenne ne puissent plus jamais se reproduire. Nous demandons la relance de la procédure de nomination pour ce poste dès l’entrée en fonction du prochain président de la Commission. »

« À 100 jours tout juste des élections européennes, il est crucial de souligner le rôle de la citoyenneté européenne dans la construction de l’Europe. Même si le principe de la citoyenneté européenne est inscrit dans le marbre des traités, son potentiel n’est toujours pas exploité pleinement. En conséquence, nous avons souligné une fois de plus, aujourd’hui, la nécessité pour les États membres et les institutions de l’UE de renforcer cette idée ainsi que les droits des citoyens de l’UE. »

Sur le même suje

Communiqué de presse

Šefčovič ouvre le bal des auditions des commissaires par le PE et obtient un large soutien

Communiqué de presse

« Il est encore possible de trouver un compromis entre les candidats de tête concernant la présidence de la Commission européenne », affirme Iratxe Garcia

Communiqué de presse

Pour le chef de file du Groupe S&D, les dirigeants de l’UE doivent envoyer un audacieux signal de renouveau depuis Sibiu