Publié:
Partager:

La plénière de ce 11 septembre adoptait l’important rapport concernant l’influence de la politique de cohésion de l’UE sur l’Irlande du Nord. Ce texte avait préalablement été adopté, ce 20 juin 2018 et à une majorité écrasante, en commission Développement régional.

 

Derek Vaughan, eurodéputé S&D et auteur de ce rapport, a déclaré ceci :

« Cette année marque le 20e anniversaire de la signature de l’Accord du Vendredi saint (Good Friday), qui ouvrait la voie à la paix en Irlande du Nord. Or, avant cet accord de nombreuses personnes, particulièrement dans la région, considéraient la paix comme un rêve hors de portée, impossible à atteindre de leur vivant. »

« Dans le contexte de ce processus de paix, les programmes spéciaux de l’UE pour l’Irlande du Nord, en particulier les programmes PEACE et Interreg, ont revêtu une importance capitale. En effet, ils encourageaient la réconciliation au moyen de projets intercommunautaires et transfrontaliers. En conséquence, il est crucial que l’UE soutienne de manière appropriée la coopération territoriale dans le cadre de projets transfrontaliers et intercommunautaires, pour l’après 2020. »

 

Constanze Krehl, eurodéputée et coordinatrice S&D en commission Développement régional, a ajouté ce qui suit :

« En dépit de la montée en puissance des critiques anti-européennes, nous avons démontré, aujourd’hui, que l’UE est capable de mettre en œuvre et de renforcer son investissement dans le développement et la paix. En conséquence, il faut prendre les bonnes pratiques en matière de financement de la cohésion et du programme PEACE comme modèles européens pour surmonter la méfiance entre communautés en conflit, et les appliquer pour réaliser une paix durable en d’autres lieux de conflit. »

« Dans cet esprit, nous considérons qu’il est crucial, pour l'après 2020, que l'UE soutienne de manière appropriée la coopération territoriale, à travers des projets transfrontaliers et intercommunautaires. En conséquence, nous saluons les plans de la Commission de mise en œuvre du programme PEACE PLUS. Celui-ci s’appuiera sur les résultats des programmes précédents, PEACE et Interreg. »

Eurodéputés impliqués

KREHL Constanze Angela
Coordinateur
Allemagne

Contact presse S&D

BERNAS, Jan
Political Advisor
Italie

Sur le même suje

Communiqué de presse

Les S&D saluent l’engagement pris par le Conseil de placer les ODD au centre de l’UE

Communiqué de presse

Ce vendredi, Udo Bullmann plaidera depuis la Hongrie pour une Europe plus sociale

Communiqué de presse

« Nous devons investir pour faire de l’Europe du Sud une plaque tournante du développement social et durable », déclare Udo Bullmann, chef de file du Groupe S&D