Publié:
Partager:

Des ténors du Groupe S&D et des experts du commerce international présentaient, ce 25 décembre, une note d'orientation inédite concernant un modèle progressiste de commerce et d’investissement internationaux.

Ce texte esquisse un programme progressiste en matière de commerce et d’investissement équitables, qui favorise l’emploi, la croissance et le développement, tout en protégeant les droits des travailleurs ainsi que les normes environnementales et sociales.

 

Enrique Guerrero, eurodéputé S&D et président du Forum progressiste mondial, coordinateur de ce projet, a déclaré ceci :

« Ces dernières années, les accords de libre-échange figuraient parmi les questions les plus clivantes de notre société. Cela était dû en partie à leur mode de négociation. Aujourd’hui, nous avons esquissé notre conception d’un programme progressiste pour le commerce mondial. Dans notre optique, le commerce est un des instruments susceptibles de favoriser le développement durable et l’égalité des chances pour le grand nombre, et non juste quelques-uns. »

« En effet, à l’échelle mondiale le commerce international joue un rôle éminent sur les plans de la croissance économique, de la création d’emploi et de l’amélioration des conditions de vie. Cependant, il est aussi associé à une mondialisation débridée, où des sommes croissantes sont siphonnées par le haut tandis que les salaires de la majorité stagnent. Si les accords commerciaux peuvent jouer un rôle important dans l’accès des produits et services de l’UE à de nouveaux marchés, il faut toutefois veiller à ce qu'ils ne sapent pas nos normes sociales, environnementales et de travail. Au contraire, il faut que ces accords contribuent à la promotion mondiale de ces normes. »

 

Bernd Lange, eurodéputé S&D et président de la commission Commerce international du Parlement européen, a ajouté ce qui suit :

« La présence de Donald Trump à la Maison Blanche met en péril l'ordre mondial multilatéral, fondé sur des règles. Nous rejetons toutefois fermement l’application de la loi de la jungle aux politiques commerciales. Cela débouche inévitablement sur un nivellement par le bas des droits des travailleurs, des normes environnementales et de la protection sociale. L’UE doit s’y opposer et montrer qu’elle peut mettre en place un système de commerce international progressiste, qui donne la priorité aux intérêts des travailleurs, des consommateurs et des citoyens. »

« Comme nous l’indiquons dans ce rapport, nous devons nous focaliser non seulement sur les aspects traditionnels de l’accès aux marchés, mais aussi sur la mise en place de règles adaptées à l'ère numérique. Cela alimentera les échanges culturels et économiques, mais dépend du respect international de normes strictes en matière de protection des données et de protection des droits de propriété intellectuelle. Par ailleurs, la lutte contre le changement climatique et le soutien aux politiques d’écologisation industrielle doivent être au cœur de nos accords. Car le réchauffement mondial nous affecte tous, et nous ne pouvons y remédier qu’en agissant collectivement. »

 

Note aux rédacteurs

Élaborée par une équipe d’experts internationaux, cette note d’orientation fait partie intégrante d’un projet conjoint, réalisé par le Forum progressiste mondial et la Fondation européenne d'études progressistes, en collaboration avec l’Alliance progressiste des Socialistes & Démocrates au Parlement européen, le parti socialiste européen, la Confédération européenne des syndicats et Solidar.

La synthèse pour décideurs est ici

La note complète est ici

Le conseil consultatif d’experts internationaux se composait des personnalités suivantes :

Nathalie Bernasconi, directrice générale d’IISD Europe

Carles Casajuana, membre du conseil d’administration de SOLIDAR, ancien ambassadeur espagnol

Stephany Griffith Jones, professeure à l’université Columbia

Eveline Herfkens, ancienne ministre de la Coopération au développement des Pays-Bas

Pascal Lamy, ancien directeur général de l’OMC et ancien commissaire européen du Commerce

Bernd Lange, eurodéputé S&D et président de la commission Commerce international du Parlement européen

Paul Magnette, maire de Charleroi et ancien ministre-président de la Région wallonne

Linda McAvan, eurodéputée S&D, présidente de la commission Développement du Parlement européen

 

Alessia Mosca, eurodéputée et coordinatrice S&D en commission Commerce international du Parlement européen

 

Eurodéputés impliqués

LANGE Bernd

Membre
Allemagne

Sur le même suje

Communiqué de presse

L’accord historique UE-Chine sur les indications géographiques européennes est une étape cruciale de la lutte contre l’imitation et l’usurpation

Communiqué de presse

Les S&D saluent l’entente politique concernant l’accord UE-Mercosur, et insistent sur des garanties pour les droits fondamentaux au travail et les normes environnementales

Communiqué de presse

Le Parlement européen soutient les accords de libre-échange et de protection des investissements entre l’UE et Singapour