Partager:

Le Parlement européen a reçu une série de pétitions signées par plus de 31 000 personnes. Ces pétitions avaient trait à une campagne menée par les travailleurs de McDonald's pour des meilleures conditions de travail et la fin des contrats précaires. En conséquence, le Groupe S&D a exhorté la Commission à réprimer l’usage abusif, par certaines multinationales, de contrats sans horaires, dits « zéro heure ».

Jude Kirton-Darling, eurodéputée S&D et responsable du rapport de la commission des pétitions du Parlement européen, a déclaré ceci :

« Ces dernières années, nous avons assisté à une augmentation considérable du nombre d’entreprises qui emploient des collaborateurs sous des contrats « zéro heure ». En effet, des entreprises comme McDonald's, qui réalisent des milliards de bénéfices et paient leurs PDG des dizaines de millions par an, ont décidé qu’elles devaient faire des économies en engageant des employés sous contrats sans congé de maternité, sans congés payés et sans heures supplémentaires. Si ce type de comportement abusif et irresponsable n’est pas illégal, il doit le devenir. Nous ne pouvons pas permettre aux multinationales de ne pas respecter, impunément, leurs obligations les plus élémentaires envers leurs employés. »

« En effet, nous sommes aux côtés de tous ceux qui luttent pour leur droit à des conditions de travail décentes. En conséquence, nous poussons la Commission européenne à intervenir enfin et à garantir l’application correcte de la législation du travail en vigueur dans l’UE. Comme le montrent ces pétitions, les gens en ont marre d’être exploités de la sorte par leurs employeurs. Quant à nous, nous continuerons à nous battre pour les droits de l’ensemble des travailleurs de l’UE, et particulièrement pour ceux dotés des contrats les plus précaires. »

Sur le même sujet

Communiqué de presse

Garantie pour les enfants : avec un enfant sur cinq en situation de pauvreté, il est grand temps de réaliser l’initiative socialiste

Communiqué de presse

Les S&D appellent les ministres de l’UE à s’emparer de l’occasion d’adapter la politique économique et l’architecture budgétaire de l‘UE aux impératifs de l‘avenir

Communiqué de presse

Les S&D demandent une réforme de l’architecture budgétaire de l’UE, afin d’inclure les gens et la planète et ne pas se contenter de chiffres