Partager:

À l’occasion du débat en plénière de ce jour, les Socialistes & Démocrates ont résolument condamné l’arrestation d’Alexeï Navalny, un des dissidents et des militants anticorruption les plus influents de Russie. Navalny a été arrêté à son retour à Moscou, après cinq mois de convalescence en Allemagne suite à l’empoisonnement presque létal dont il a été victime en août dernier.

Au cas où Navalny ne serait pas relâché, le Groupe S&D appelle l’UE à réagir vigoureusement, en imposant de nouvelles sanctions lourdes aux dirigeants russes, par exemple. De plus, nous exhortons la Fédération de Russie à enquêter sur la tentative d’assassinat de Navalny et l’utilisation d’une arme chimique interdite. Tous les responsables de ce crime doivent être traduits en justice.

Kati Piri, viceprésidente S&D pour les affaires étrangères, a déclaré ceci :

« L’arrestation d’Alexeï Navalny à son retour à Moscou est une démonstration d’illégalité. Cela met en lumière le mépris flagrant de Poutine pour les droits civils de ses citoyens. Il y a tout juste quatre mois, Navalny survivait de justesse à une tentative d’assassinat par le FSB. Dimanche dernier, il rentrait chez lui, par défi, et prêt à risquer sa vie pour la cause qu’il défend : afficher la corruption de ce régime. Après l’échec de la tentative d’assassinat par Poutine, l'arrestation de Navalny n’est qu’une nouvelle tentative désespérée du président russe de réduire au silence son principal critique. »

« L’UE doit demander des comptes au Kremlin. L’Union doit aller plus loin que les sanctions imposées après l’empoisonnement de Navalny. Il faut envisager un nouveau train de sanctions, à appliquer si Navalny n’était pas libéré immédiatement. L’UE doit riposter avec détermination au régime autocratique russe. Il est temps que nous aussi fassions preuve de bravoure. »

Isabel Santos, eurodéputée et porteparole S&D pour les droits humains, négociatrice S&D de la résolution concernant Navalny, a ajouté ce qui suit :

« L’arrestation de Navalny ne peut être vue autrement que comme une nouvelle tentative cynique de réduire au silence un des principaux critiques du président russe Vladimir Poutine. Malheureusement, Navalny n’est pas le premier. Nemtsov, Politkovskaïa, Iouchenkov…la liste des opposants au régime russe réduits au silence est longue. Nous ne pouvons pas laisser Navalny rejoindre cette liste de la honte. »

« Après avoir survécu à deux tentatives d’empoisonnement, Navalny est de nouveau détenu, tandis que les responsables de son empoisonnement restent en liberté. Il s’agit d’un affront à l’Union européenne et l’ensemble de la communauté internationale. »

« L’Union européenne doit exiger de la Russie la libération immédiate et inconditionnelle de Navalny, et une enquête rigoureuse et efficace sur son empoisonnement. En l’absence de mesures par le pouvoir russe, nous devons appliquer des sanctions à toutes les personnes impliquées. »

Eurodéputés impliqués

PIRI Kati

PIRI Kati

Vice-président/e
Pays-Bas
SANTOS Isabel

SANTOS Isabel

Coordinateur
Portugal

Contact presse S&D

Czerny-grimm Inga

CZERNY-GRIMM Inga

Press Officer
Pologne

Sur le même sujet

Communiqué de presse

« Les massacres au Yémen doivent s’arrêter – impossible de passer sous silence les responsabilités accablantes de l’Arabie saoudite et des Émirats Arabes », déclarent les S&D

Communiqué de presse

L’UE doit demander des comptes au Kremlin : il est temps d’imposer de nouvelles sanctions ciblées

Communiqué de presse

Pour les S&D, l’UE doit forger une stratégie africaine équitable et durable, gage de l’avenir des relations UE-Afrique